63 ans après sa création : le marché Kalembe-lembe en réhabilitation

Par

Créé en 1957 par les colons belges, le marché dit de Kalembe-lembe va faire peau neuve. De plus, c’est là toute première fois que des travaux de réhabilitation et d’assainissement seront exécutés dans ce marché situé dans la commune de Lingwala.

Le bourgmestre de cette commune, M. Daniel Wangu déclare réaliser ses travaux sur fonds propres. Et c’est la brigade ” Kin Bopeto de Lingwala” qui est à la manoeuvre sous sa supervision, renseigne-t-il.

Les travaux engagés consistent en l’évacuation des égouts, des canalisations bouchés. L’équipe “Kin Bopeto” a également détruit les vieux étals, du reste très sales et les ont remplacés par ceux en béton. Il est prévu aussi la démolition des hangars en tôles et en bois fabriqués par certains vendeurs qui en ont fait leurs habitations. Cette réhabilitation initiée par l’autorité municipale veut également améliorer l’aménagement de l’espace.

En effet, l’insalubrité et l’insécurité avaient élu domicile dans ce marché, indiqué un client. Et de poursuivre : des hangars et des maisons en tôles construits anarchiquement abritaient des enfants de la rue appelés “shégués”. Ces délinquants s’en prenaient aux riverains et aux passantx sans en être inquiété.

Une réhabilitation pour relancer l’activité

L’état du marché Kalembe Lembe laissait à désirer. Les riverains se plaignaient des odeurs nauséabondes et l’avaient quasiment désertés. Après chaque pluie – quelle qu’elle soit – l’accès à ce marché municipal était impossible. Les eaux de la pluie inondaient le marché et empêchaient même les vendeurs de poursuivre leurs activités. Et les éventuels clients désertaient les lieux.

Cette absence de clients a aussi provoqué la baisse des redevances collectées par l’administration du marché. Interrogée, Mme Thérèse Eyale, vendeuse dans le marché confirme ces faits. “Cette réhabilitation est de la responsabilité de l’autorité municipale qui pendant longtemps n’exprimait aucune volonté de réorganiser les choses”, a-t-elle rappelé. Aujourd’hui, elle est ravie que l’actuel bourgmestre ait lié ses paroles aux actes.

Les vendeurs pressés de retrouver leur marché

Quant à M. Junior, vendeur occasionnel dans ce marché, il ne cache pas sa joie en voyant les changements opérés. “Ce marché Kalembe lembe est tellement bien situé. Il est à quelques mètres du rond-point Huileries où il y a une forte concentration d’activités” explique Junior. Or, selon ses dires, l’état de délabrement très avancé n’attirait plus les clients, surtout lorsqu’il pleuvait. “Je suis devenu un vendeur non permanent parce que l’état du marché me décourageait, reconnaît-il. Il a salué cette initiative qui vient sauver les vendeurs et aider en même temps les clients proches du marché.

Cette réhabilitation réjouit également les non vendeurs du marché. Comme Mme Agnès Mbuyi qui est propriétaire d’une boutique aux alentours du marché. Elle est convaincue que la relance du marché va booster son activité. ” Je m’organise pour ne pas quitter cet endroit et être en ordre avec l’Etat congolais. Parce que je crois que cette réhabilitation va ramener du trafic bénéfique à mon activité aussi”, avoue-t-elle.

Il sied de noter que le marché Kalembe Lembe n’est pas sur la liste des marchés et espaces envisagés par l’Hotel de ville de Kinshasa pour accueillir les commerçants du marché central fermé.

Perpetue Luk

Commenter

Your email address will not be published.

Résoudre : *
19 − 13 =


Ça Pourrait Vous Intéresser