in , ,

Actualisation des mesures anticovid : la même méfiance et le même scepticisme chez les kinois

Le gouvernement a mis à jour les mesures contre la propagation du variant sud-africain de Covid-19, dénommé “Omicron”, considéré comme étant très dangereux. C’était à l’issue d’une conférence de presse animée le dimanche 5 décembre dans la soirée par le porte-parole du gouvernement, Patrick Muayaya et le ministre de la Santé publique Jean-Jacques Mbungani.  

Cette actualisation devrait entrer en vigueur ce lundi 6 décembre sous la surveillance des forces de police qui ont été chargées de faire observer notamment le port obligatoire du masque, le couvre-feu de 23 heures à 4 heures, le contrôle les entrées et sorties sur le territoire national des ressortissants étrangers, la limitation du nombre de personnes (50) lors des manifestations publiques, le renforcement du dispositif anti-Covid devant chaque bâtiment administratif et marché public, l’interdiction des veillées funéraires, etc.

Malheureusement, sur le terrain, l’après actualisation et resté égale à l’avant, surtout au moment où il a été constaté un relâchement tant du côté des autorités que de celui de la population. Dans la cité, c’est toujours la même méfiance et le même scepticisme.

” Le Covid-19 est encore revenu ?”, s’est étonné un taximan à qui nos reporters ont demandé pourquoi n’avait-il pas porté de masque.

“Je ne sais pas trop mais, je suis sûr que c’est aujourd’hui que les mesures devraient être édictées”, a rétorqué un autre passager visiblement sous-informé.

“Mais la population est sous informée. Je porterai seulement pour m’éviter des altérations avec nos policiers”, complète son voisin.

À l’instar de ces deux personnes, beaucoup d’autres kinois sont sortis de leurs maisons sans masques. Beaucoup de marchés publics n’ont toujours pas installé des dispositifs anticovid notamment celui de lavage des mains, de prise de température et de désinfection. ” Il faudrait leur laisser du temps. Que l’État prenne ses responsabilités pour qu’il ne soit pas trop tard”, avertit un analyste.

Le bulletin officiel, au samedi 04 décembre 2021, fait état d’un cumul de 59.174 cas confirmés, dont 59.172 et 2 cas probables. Par ailleurs, il y a eu 57.397 personnes guéries et 1.110 décès.

Pour la seule journée du vendredi 4 décembre, il a été signalé 196 nouveaux cas dans 6 provinces. 142 se trouvent à Kinshasa, 43 au Kongo Central, 5 dans le Haut-Katanga, 4 au Lualaba, 1au Mai Ndombe et 1 au Sud-Ubangi sur 2.219 échantillons testés.

Bahatiquement

What do you think?

Edité par

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0

RDC : Kamerhe, liberté provisoire sous condition 

Sécurité sociale pour les acteurs de la société civile : le Conafed sensibilise