Armelle Ndinga : «Je suis une passionnée du beau »

Par
Mme Armelle Ndinga, Architecte d’intérieur oeuvrant à Kinshasa (Photo Droit des Tiers)

Lisapo s’est intéressé à une jeune Architecte d’intérieur, Mme Armelle Ndinga qui exerce un métier assez méconnu des Kinois qui est l’Architecture d’intérieur.  Depuis plus de 5 ans, elle travaille à Lutech sarl, une entreprise de constructions mais gère également une PME de décoration « Mellendi ART ». Rencontre. 

D’où vous vient cette passion pour l’architecture d’intérieur ?

Le fait de suivre des émissions télévisées sur la beauté, la mode, l’architecture intérieure, la décoration dès mon jeune âge m’a donné le goût de mon métier. Ma sœur ainé, qui vit actuellement aux USA, est décoratrice. Elle  est aussi un modèle pour moi. Elle arrivait à bien combiner les tissus et les couleurs. Cela me plaisait. Lorsqu’elle aménageait ou rangeait notre maison, il y avait toujours une touche d’esthétique. Je me suis spécialisée dans l’architecture d’intérieur à l’Académie des beaux- arts d’où suis sortie graduée. D’où ma passion pour l’architecture d’intérieur et la décoration. 

Faites-vous une distinction entre l’Architecture d’intérieur et la décoration ?

La décoration est une composante de l’architecture intérieure. Le décorateur décore un espace ou un lieu mais ne le modifie pas en substance. La décoration a trait au décor. Là on voit les objets d’arts comme les tissus, meubles ou les œuvres d’arts.  Alors que l’Architecte d’intérieur peut transformer intégralement l’agencement de votre intérieur en abattant les cloisons ou en installant un escalier. L’architecte d’intérieur est maître d’œuvre. 

Les Kinois n’ont pas encore intégré le recours à un architecte d’intérieur pour aménager leurs espace

Lisapo : Comment se passe alors la réalisation d’un projet?

Lorsqu’un client nous contacte, je visite premièrement le site où auront lieu les travaux pour relever les mesures de l’espace. Puis au retour au bureau, je conçois le projet en m’aidant de logiciels comme Autocad, Sketchup, Visio… Je propose le projet sur un plan et en 3D au client. Après signature du contrat, mon équipe et moi réalisons le projet. 

Pour qui travaillez-vous ?

Ma clientèle actuelle est constituée essentiellement de particuliers mais je compte l’élargir aux entreprises qui souhaitent aménager des bureaux, des supermarchés…

Quels sont les avantages et des désavantages de votre métier ?

L’inconvénient majeur est le fait que les Congolais n’ont pas encore intégré dans leur quotidien le recours à un architecte d’intérieure pour aménager leurs espaces. La plupart des gens ne viennent que nous consulter et exécutent seuls leurs aménagements et très souvent sans prêter attention aux normes tant au niveau des achats des matériels que dans l’exécution des travaux.

Cependant, mon métier offre des grandes satisfaction qui passe par le contact avec des gens de différents horizons qui me pousse à plus de créativité. Il y a également l’aspect découverte. Chaque client est unique et vous pousse à sans cesse vous améliorer pour rester compétitive. 

Quel est votre projet le plus abouti ?

J’ai aménagé le podium d’un festival de musique d’une église de la place qui rassemble près de 7000 personnes. Ils sont très exigeants dans le choix des prestataires mais j’ai pu y imprimer ma marque. Parce que je suis une passionnée du beau.

Bin Saleh

Commenter

Your email address will not be published.

Résoudre : *
18 × 29 =


Ça Pourrait Vous Intéresser