Assemblée Nationale : La conférence des présidents exige l’arrêt des poursuites judiciaires à l’encontre du député Jean-Jacques MAMBA

Par

Ce samedi 23 mai 2020, la conférence des présidents a été convoqué en urgence à l’Assemblée nationale sous la direction de Mme Jeanine Mabunda. Un seul point était à l’ordre du jour. L’arrestation “arbitraire” député Jean-Jacques Mamba, élu de la lukunga.

Les députés membres de cette conférence condamnent énergiquement cette arrestation “arbitraire” qui viole l’article 107 de la constitution. Car, la liberté d’expression ne doit nullement être étouffée par une justice à deux vitesses. Et ils l’ont fait savoir.

Couvert par ses immunités, le Député ne peut être arrêté comme un malfrat. Les Députés en appellent à la courtoisie inter-institutionnelles pour l’avancement du pays.

Dans le même chapitre, les présidents des groupes parlementaires et des commissions ont donné de la voix. Ils dénoncent également l’arrestation irrégulière du député Jean-Jacques MAMBA, élu de la Lukunga.

Tout en rappelant les circonstances de l’arrestation de cet élu du Mlc, les députés réunis au palais du peuple pour la circonstance regrettent que le parquet agisse sur la seule déclaration du plaignant Mpiana Ntumba Simon.

Ils considèrent que cette arrestation est une humiliation faite à leur chambre. Du reste, les députés, toutes tendances confondues, exigent la relaxation pure et simple ainsi que la suspension des poursuites à l’endroit de Jean-Jacques MAMBA.

Don Boss

Commenter

Your email address will not be published.

Résoudre : *
28 ⁄ 7 =


Ça Pourrait Vous Intéresser