Assemblée provinciale du Kongo central : Atou Matubuana sur des charbons ardents

Par

Ça bouillonne à Matadi. Des délégations venues spécialement de Kinshasa y sont arrivées pour assister à la session spéciale de l’assemblée provinciale du Kongo centrale qui se tient ce lundi 23 septembre.

Les députés provinciaux devront débattre de la requête du procureur général de la République près la cour de cassation visant à obtenir l’autorisation de poursuivre le gouverneur de province. Ce dernier serait impliqué dans l’affaire du scandale sexuel ayant mis en scène le vice-gouverneur Justin Luemba (Afdc-A) et une assistante du gouverneur, madame Mimi Muyeta.

Justin Luemba était en effet apparu sur une vidéo de 6 minutes largement partagée sur les réseaux sociaux où on le voyait en tenue d’Adam, suppliant ses bourreaux ( notamment Mimi Muyeta, une policière et le directeur provincial de l’Anr) de ne pas lui faire subir un plus long supplice. Mimi Muyeta avait prétendu que le vice-gouverneur l’avait violée. Plusieurs éléments de l’enquête menée ont pourtant révélé qu’il s’était plutôt agi d’un piège dans lequel le vice-gouverneur est tombé tête baissée, même si de nombreux témoignages attestaient d’un comportement volage de sa part. Expédiant les affaires courantes comme ministre de l’intérieur et sécurité, l’ancien vice-ministre Basile Olongo avait suspendu le gouverneur et son adjoint, qui avaient été rappelés à Kinshasa. Le Pprd Marcel Matumpa, ministre provincial de l’intérieur, a été désigné gouverneur intérimaire. La semaine dernière, le gouverneur et son adjoint ont été autorisés à regagner Matadi afin de se présenter devant l’assemblée provinciale ce lundi.

Aujourd’hui, l’affaire Justin Luemba – Mimi Muyeta devenue plutôt l’affaire Atou Matubuana entre dans une nouvelle dimension. La justice s’est saisie du dossier. L’acte 1 va se jouer sur le vote des députés provinciaux. Ces derniers sont l’objet de vives pressions de tous les camps politiques. Le FCC qui a lâché Atou Matubuana tient à le défenestrer afin de confier le poste à un homme plus en phase avec ses idéaux. De nombreuses personnalités ont déjà exprimé leurs ambitions, tablant sur une éviction du gouverneur, ce qui ouvrirait la voie à une nouvelle élection. Toutefois, de nombreuses voix s’élèvent pour que l’affaire soit traitée avec tact, dans le cadre de l’arbre à palabres. Certains redoutent même l’embrasement de la province dans l’optique d’un conflit entre les Cataractes et le Bas Fleuve.
On rappelle qu’élu en tant qu’indépendant, le Pprd Atou Matubuana (originaire du territoire de Mbanza Ngungu) avait battu à plate couture le candidat officiel Pprd/FCC Simon Floribert Mbatshi Batsha (originaire du territoire de Lukula).

FMK

Commenter

Your email address will not be published.

Résoudre : *
30 × 17 =


Ça Pourrait Vous Intéresser