Coronavirus : ” le report du confinement donne l’impression que le pouvoir tâtonne ” (Mgr F. Ambongo).

Par

C’est l’avis de l’Église catholique prononcé par son Archevêque Métropolitain de Kinshasa le Cardinal Fridolin Cardinal AMBONGO BESUNGU dans son adresse de ce samedi 28 mars.

C’est dans cette adresse qu’il a appelé les autorités congolaises à la responsabilité devant une urgence humanitaire en ces termes : ” Ne jouons pas avec la vie de notre peuple “.

” Face au grave danger que représente pour notre pays le Coronavirus, le président de la République avait pris des mesures préventives. En application de ces mesures, le Gouverneur de la Ville province de Kinshasa avait décidé un confinement par intermittence qui devrait entrer en vigueur aujourd’hui. Hier soir, nous apprenions que ces mesures sont reportées”, a regretté le Numéro 1 de l’Église catholique en RDC.

” Ce qui laisse le peuple qui s’y était pourtant préparé dans un flou total”, déplore Monseigneur Ambongo qui ajoute que ce recul donne l’impression que ” le pouvoir tâtonne même dans la gestion d’une matière aussi délicate que la santé publique de notre peuple en ce contexte de grave épidémie. Cette situation est tout simplement insupportable. Ne jouons pas avec la vie de notre peuple, car toute vie est sacrée”, tranche-t-il.

Pour l’Église catholique, la décision du Gouverneur de décréter un confinement total par intermittence qui, de toute façon, aurait eu des conséquences beaucoup plus graves, entre autres : l’accélération de la contamination, l’aggravation de la précarité sociale et le risque du pillage, serait tout de même ” le seul plus indiqué à ralentir l’expansion de cette terrible épidémie”.

” Cependant, pour que ce confinement intégral soit vraiment efficace,” suggère Fridolin Ambongo ” il doit impérativement être accompagné par des mesures d’urgence humanitaire. C’est-à-dire “mettre à la disposition des plus démunis les denrées alimentaires de première nécessité, décréter la gratuité de l’eau et de l’électricité et combattre la spéculation des prix sur le marché”.

“Toutefois, invitons-nous la population à s’en tenir scrupuleusement aux mesures de prévention édictées par les autorités compétentes. C’est également le moment pour nous tous de manifester notre solidarité les uns envers les autres, surtout envers les plus démunis”, conclut l’archevêque métropolitain de Kinshasa.

La RDC compte à ce jour 58 cas confirmés du Covid-19. 5 personnes en ont déjà perdu la vie et une seule guérie selon le bilan officiel. Les mesures prononcées pour limiter la progression de l’épidémie dont le confinement strict de 4 jours a été reporté suite à la hausse exagérée des prix des biens de première nécessité.

Bahatiquement

Commenter

Your email address will not be published.

Résoudre : *
30 ⁄ 15 =


Ça Pourrait Vous Intéresser