in ,

Covid-19 : sceptiques, les Kinois vont-ils croire à une deuxième vague ?

Des chiffres pas bons. Le Covid-19 serait en train de faire, lentement mais surement, son retour en RDC, si tant est qu’il s’était un peu calmé. Ce n’est pas encore la deuxième vague tant redoutée qui contraint de nombreux pays européens à un nouveau confinement, mais l’alerte a déjà été donnée par le gouvernement à l’issue d’une réunion du comité multisectoriel de lutte contre le covid-19 présidée le 16 novembre par le Premier ministre.

Dr Jean Jacques Muyembe a présenté un tableau qui tend à conforter ses craintes sur l’augmentation de nouveaux cas de contamination au Covid-19 dans le pays.

Certaines rumeurs non confirmées font état d’au moins 50 nouveaux cas chaque jour dans le pays.

Si aucun chiffre officiel ne confirme ces informations alarmantes, tout porte à croire que la maladie à coronavirus n’est pas encore vaincue dans le pays et qu’il faudrait non seulement renforcer la surveillance mais également rappeler les Congolais à l’observance des gestes barrières.

Selon les chiffres diffusés sur le plan mondial, la RDC a enregistré du 3 au 16 novembre 416 nouveaux cas de covid-19. Le bulletin du secrétariat technique de la riposte publié le 16 novembre notait que le pays avait enregistré depuis le 10 mars 2020, 11 918 cas de Covid-19 pour 11 190 personnes guéries et 323 décès au total. Les chiffres sur le plan mondial étaient, à la même date, de 55 624 562 personnes infectées, avec 35 784 056 personnes guéries et 1 338 100 malades décédées, les Etats Unis restant le pays le plus touché avec 11 613 875 cas confirmés pour 250 409 décès.

Mauvais moment

Les mauvais chiffres du Covid-19 arrivent alors que les Congolais commençaient à se comporter normalement. Si quelques rares personnes portent encore correctement le masque, les gestes barrières sont globalement de moins en moins respectés. Les fêtes de mariage ont repris de plus belle et les bus sont bondés comme avant la survenue de la pandémie.

Malgré les mesures strictes édictées, les rassemblements politiques s’organisent de plus en plus avec des foules importantes sans distanciation physique. Il en est de même dans les morgues où lors de la levée des corps, des foules immenses se retrouvent sans respect des gestes barrières. Si les familles éprouvées continuent à conduire directement les dépouilles aux cimetières après la levée des corps à la morgue, de nombreuses autres organisent toutefois des veillées mortuaires avec présence de foules sans restriction aucune.

Dans les écoles et universités, les cours se donnent dans des salles de classes ou auditoires et amphithéâtres remplis. Dans les administrations, seul le prélèvement de la température continue à s’effectuer si les gardes commis à cette tâche sont disposés à le faire.

Quant aux dispositifs de lavage des mains placés un peu partout dans la ville ou devant des commerces et banques, ils cherchent désespérément des utilisateurs, même si certaines personnes utilisent encore le gel hydro-alcoolique pour désinfecter les mains.

Le gouvernement n’aura tout de même pas la tâche facile pour remobiliser les Congolais contre le Covid-19. Au plus fort de l’expansion de la maladie entre avril et juillet dernier, nombreux ne croyaient pas à l’existence de cette pandémie tant vantée dans le monde.

Maintenant que la vague est passée et que l’état d’urgence sanitaire a été levé, il sera difficile si pas impossible aux mêmes Congolais de croire en une deuxième vague de la même maladie. Bien plus, la gestion chaotique de la maladie à ses débuts a laissé des traces, au point que certains n’ont jamais cru aux chiffres avancés, se posant en de petits Saint Thomas. Ces sceptiques là ne se laisseront pas facilement convaincre de la nécessité de respecter à nouveau les gestes barrières, surtout que nombreux n’ont jamais vu un malade de Covid-19 dans leur environnement immédiat.

N’tombo Lukuti

What do you think?

Edité par

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Ebola: le gouvernement déclare la fin de l’épidémie à l’Equateur

RDC : tous, ingrats !