Des mesures strictes pour le transport en commun à Kinshasa

Par

Désormais les bus TRANSCO ne pourront transporter que 20 passagers, 16 dans les bus “Esprit de Vie”, 10 dans les mini bus, 3 dans les taxis, 2 dans les tricycles et un seul passager sur les moto-taxis.

Ces dispositions ont été prise lors de la séance de sensibilisation sur la riposte à la pandémie du coronavirus en RDC présidé, vendredi 20 décembre à la primature, par le Premier ministre Ilunga Ilunkamba. Cette séance était destinée particulièrement aux opérateurs du secteur du transport en commun de la ville de Kinshasa, indique un communiqué de presse de la primature.

C’était également en présence du Coordonnateur technique de la Cellule de riposte au coronavirus en RDC, le Docteur Jean-Jacques Muyembe, du Gouverneur de la ville de Kinshasa Gentiny Ngobila et du Commissaire provincial de la Police Nationale de la ville de Kinshasa, le Général Sylvano Kasongo Kitenge, du Directeur général de l’ex ONATRA, des représentants de l’Association des Chauffeurs du Congo (ACCO) et des membres de l’Association des Propriétaires des Véhicules de Transport en Commun du Congo (APVCO ) conduit par le Vice-président, M. Georges Ongelo.
Ces mesures qui s’inscrivent dans le cadre de l’exécution des décisions du conseil des Ministres extraordinaire du mardi 17 mars 2020 et entrent en vigueur ce même vendredi 20 décembre sur toute l’étendue de la Ville de Kinshasa.

Le Gouverneur de la ville de Kinshasa, M. Gentiny NGOBILA va, dans les prochaines jours, prendre un arrêté pour formaliser ces mesures et la Police nationale est chargée de sa mise en application.

Perpétue Lukana

Commenter

Your email address will not be published.

Résoudre : *
14 ⁄ 7 =


Ça Pourrait Vous Intéresser