in , ,

Drogue : “Bombé”, une bombe pour la jeunesse kinoise

C’est la saison sèche, il fait froid et un “Nganda”, espace clandestin de vente et consommation des stupéfiants, dans la commune de Ngaba refuse du monde. Non pas pour la consommation des substances habituelles comme le Diamba ou Aguene que encore le Lotoko. Mais pour la consommation d’une nouvelle trouvaille appelée « Bombé » pour les uns, « Equalizer » pour les autres.

Cette substance en poudre est tirée de l’échappement d’un véhicule, précisément du catalyseur qui est une pièce du moteur qui permet de réduire la nocivité du gaz d’échappement. “Bombé” est mélangé avec certaines vitamines telle que du C4 ou de la Nutriline. Voilà qui donne un cocktail pour faire tourner la tête soit par de inhalation soit par voie buccale ou encore, pour ceux qui veulent des effets, par injection. Smmeil, inconscience, paralysie, démangeaisons… Les effets de cette drogue à la kinoise sont multiple chez les consommateurs.

« Cette drogue me permet de me sentir bien, léger et d’oublier les soucis de la vie avec toutes les pressions sociales que nous, jeunes, rencontrons par manque de travail et d’argent » avoue, Gaby, 22 ans, devenu un grand consommateur de Bombé.

Le prix de cette drogue varie selon les milieux. À Ngaba, par exemple, il est vendu entre 1 700 et 3000 francs congolais, la dose. Dans les quartiers branchés comme “Beau Marché”, il faut débourser jusqu’à 10 000 francs.

Selon certains médecins, la consommation de cette substance contenant des produits chimiques toxiques peut entraîner un cancer des poumons ou du foie. Les organismes faibles peuvent rapidement succomber.

Ludo Bopey

What do you think?

Edité par

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0

2023 : blocage à la CENI, doute sur les élections

2023 : le décor de la contestation des élections planté