Ebola : la conduite de la riposte devient une affaire directe de la Présidence de la République.

Par

L’épidémie du virus Ebola qui sévit dans la partie Est de la RDC ne cesse de gagner du terrain. Elle vient d’être déclarée une urgence de portée internationale depuis quelques jours par l’OMS. Ce, compte-tenu du cumul du nombre de victimes.

Dans son souci de voir cette maladie être éradiquée, le gouvernement congolais s’est vu obligé de s’impliquer dans la riposte. Car, jusque-là les efforts fournis se sont avérés inefficaces au regard de l’expansion et la recrudescence des décès dus à Ebola. C’est dans ce cadre que la présidence de la RDC s’est décidée de prendre sous sa responsabilité directe la conduite de la riposte à l’épidémie d’Ebola. Aussi engager des reformes dans les stratégies appliquées pour contrer cette maladie.

La conduite de la riposte à l’épidémie de la maladie à virus Ebola se fait désormais sous la supervision directe du Président de la République. À cet effet, il est décidé de confier la responsabilité du Secrétariat technique du comité multisectoriel à une équipe d’experts, sous la direction du Professeur Jean-Jacques Muyembe Tamfum“, indique le communiqué publié le 20 juillet par le cabinet du Chef de l’État à ce sujet.

La RDC fait face à sa 10è épidémie du Virus Ebola. Depuis le début de cette Nième apparition qui se concentre dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri le cumul des cas est de 2.564 selon les chiffres du ministère de la Santé.

Selon le nouveau bulletin sur la situation générale du virus 2.470 personnes sont confirmées être porteurs du virus. L’on compte également 1.728 décès dus Ebola à ce jour (1.634 confirmés morts de ce virus et 94 probables) contre seulement 726 personnes ont été guéries.

Bahatiquement

Commenter

Your email address will not be published.

Résoudre : *
8 + 2 =


Ça Pourrait Vous Intéresser