Égypte vs RDC : faible mobilisation des supporters dans les terrasses de Mpassa

Par

Alors que la RDC devait jouer son match de la deuxième journée contre l’Égypte mercredi 26 juin à 21 heures locale, les Kinois ont manifesté un désintérêt total vis-à-vis de ce match.

Connus pour leur attachement légendaire à leur équipe nationale de football (sport roi en RDC), les Kinois se sont le moins possible affichés aux couleurs de leur équipe (bleu-jaune-rouge).

À Mpasa par exemple, un des quartiers périphériques de l’Est de Kinshasa situé après l’aéroport de N’djili en provenance du centre-ville, on a vécu une atmosphère d’avant match morose. Les terrasses qui ont projeté les matches de la CAN ont connu une faible affluence des supporters. Ces espaces où l’on a droit de suivre le match moyennant l’achat d’une boisson.

« Les gens ne semblent pas être motivés pour le match de ce mercredi. La déconfiture du samedi en est la cause principale. On espère au moins que les vrais fans viendront”, a indiqué un jeune serveur de l’espace Full Force, l’un des plus chauds du coin, avant le début du match mercredi dans la soirée.

“Moi, je ne pense même pas suivre ça. L’Égypte est plus forte que l’Ouganda donc, je n’ai pas envie d’être une seconde fois déçu “, a renchéri pour sa part Suza Kakesa, un passionné du football, la cinquantaine révolue habitant Mikonga.
” Nous sommes des congolais. Il y a encore de l’espoir. C’est un match de football. Je reste confiant et optimiste”, a réagi Zabulon Musuni vêtu d’un nouveau maillot des Léopards avec le dossard 8 et le nom de Mputu Trésor, tout en signifiant qu’il préférerait suivre ledit match chez lui.

La RDC avait perdu d’entrée face à l’Ouganda (2-0) le samedi 22 juin au stade du Caire. Cette contre-performance face au petit poucet du Groupe A a surpris plus d’un sportif. De quoi décourager totalement les supporters Kinois dont la plupart avaient également parié pour une nouvelle défaite contre l’Égypte (2-0) mercredi 26 juin. Malgré le maigre espoir qui reste en cas de succès contre le Zimbabwe le 30 juin prochain, les Kinois ne croient plus à un miracle.

Bahatiquement

Commenter

Your email address will not be published.

Résoudre : *
56 ⁄ 28 =


Ça Pourrait Vous Intéresser