Election du remplaçant de Kabund : la police bloque les entrées de l’Assemblée Nationale

Par

On assiste aujourd’hui à un fonctionnement démocratique intéressant en RDC. En effet, le procureur près le Conseil d’Etat, M. Octave Tela Ziele a émis une réquisition de la force publique. Celle-ci ordonne à la Police nationale d’empêcher la tenue de la séance de l’Assemblée Nationale pour l’élection de son 1er Vice-président. Et cela, dès 10 heures.

Selon des témoins sur place, la police nationale est effectivement signalée aux entrées du Palais du Peuple, siège de l’Assemblée Nationale. On pourrait s’y méprendre car cette présence policière cernant l’Assemblée Nationale a, tout à fait, des allures de coup d’Etat. Ce qu’il n’est pas.

Pourtant larticle 7 du est clair.

Lenceinte du siège de lAssemblée nationale est une zone neutre et inviolable.

Elle comprend les bâtiments abritant les services de lAssemblée nationale, la cour, les jardins et les voies publiques qui ceinturent son enclos.

Aucune autorité administrative, judiciaire ou militaire nest autorisée ç exercer ses prérogatives dans lenceinte du siège de lAssemblée nationale sans lautorisation ou laccord de son Président.

Article 7 du Règlement intérieur de

Ci-dessous la réquisition du Procureur :

Commenter

Your email address will not be published.

Résoudre : *
18 × 4 =


Ça Pourrait Vous Intéresser