Élection du successeur de Kabund : rétropédalage de l’Assemblée Nationale

Par

La Présidente du Bureau de l’Assemblée Nationale, Jeanine Mabunda vient d’annoncer le report sine die de l’élection du 1er Vice-Président prévue ce vendredi 12 juin 2020. La décision est tombée après l’audience lui accordée par le Président de la République, Félix Tshisekedi dans la matinée.

La Présidente de l’AN a d’abord commencé par calmer les députés nationaux en colère contre le scellage par la Police, du bâtiment du Palais du Peuple pour empêcher la tenue de ce scrutin. Elle a aussi annoncé par la suite, le report de l’élection du successeur de Kabund au poste du 1er vice-président à une date ultérieure.

La décision d’empêcher la tenue de cette élection émanait du Conseil d’Etat auprès duquel Jean-marc Kadund destitué, avait fait recours. Cette juridiction avait donné raison dans un premier temps à Kabund en exigeant à Mabunda de sursoir l’élection prévue ce jour. Chose à laquelle n’avait pas obéi le bureau de la chambre basse du Parlement. D’ailleurs, le 2ème Vice-président de la chambre basse, M. Balamage, l’avait encore redit, hier jeudi 12 juin.

C’est finalement l’intervention du président de la république qui calme le jeu. Car, les députés menaçaient à leur tour de tenir cette plénière en dehors de l’hémicycle. A noter que l’élection du remplaçant de celui que les Kinois surnomment « maitre-nageur » n’avait enregistré qu’une seule candidature. Celle de la députée Patricia Nseya, militante de l’UDPS également !

Bahatiquement

Commenter

Your email address will not be published.

Résoudre : *
25 × 3 =


Ça Pourrait Vous Intéresser