Empoignades à l’Assemblée Nationale : Mabunda suspend la plénière

Par

La Présidente de l’Assemblée Nationale, Madame Jeanine Mabunda a suspendu la plénière de ce jour qui examinait la pétition de déchéance de Jean-Marc Kabund, 1er Vice-Président.

Pour cause : un de groupe de députés UDPS sen sont pris physiquement à leur confrère pour manifester leur mécontentement face au rejet de leur motion. Mais avant, Mme Jeanine Mabunda na pas manqué de déclarer quelle avait déjà été prévenu de ce comportement irrespectueux et indigne. « Des SMS annonçaient que des incidents seraient créés par le groupe parlementaire de l’UDPS. Nous suspendons la séances », a-t-elle lancé.

Les travaux de cette plénière a débuté vers 14 heures. Bien évidemment, Mme la présidente a annoncé les deux ordres du jour dont le traitement de la pétition de déchéance contre Jean-Marc Kabund. Et c’est à peu près deux heures plus tard que les débats ont débuté.

Le 1er Vice-président Kabund est absent de la salle. Son fauteuil a été retiré du perchoir. Alors que les isoloirs et urnes sont bien en vue sur l’estrade.

Un Député proche de l’Udps a sollicité une motion d’ordre pour qu’on élague le deuxième point concernant l’examen de la pétition de déchéance. La plénière a rejeté cette demande, votant contre cette motion.

Par la suite, la plénière a commencé par la réplique du VPM, ministre en charge de l’intérieur et sécurité Gilbert Kankonde. Il doit réagir suite à l’ “intervention” des éléments de la police face aux membres de BDK à Songololo dans le Kongo Central.

Les députés suivent, patiemment, les réponses du Vice-Premier Ministre de l’intérieur sur la question orale avec débat au sujet des tueries des adeptes Bundu dia Mayala. Et après les interventions des uns et des autres, place au deuxième point à l’ordre du jour.

C’est le député Kokonyangi qui prend la parole. Il est le président du Groupe de travail créé par la conférence des présidents pour la vérification des 3 signatures contestées sur ladite pétition. Il présente donc le rapport de ce groupe de travail. Ce rapport qui confirme que le député “Simon Mpiana Ntumba a bel et bien signé la pétition”.

En conséquence, sur pied de l’article 31, alinéa 1er du règlement intérieur, le groupe de travail dit avoir constaté que la pétition remplissait toutes les conditions réglementaires.

Don Boss

Commenter

Your email address will not be published.

Résoudre : *
12 + 28 =


Ça Pourrait Vous Intéresser