Erosion à Badara : des ingénieurs de l’Office des Routes déjà à pied d’œuvre

Par

La grande pluie qui s’est abattue aujourd’hui mercredi 13 mai 2020 dans la ville de Kinshasa a fait plusieurs dégâts. Elle a, particulièrement, accentué l’érosion installée sur la nationale N°1 au niveau du Camp Badara, à quelques kilomètres de l’aéroport international de N’djili.

Le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila accompagné de son ministre de l’Environnement, Didier Tenge-te-Litho, de son conseiller technique et d’autres membres de son cabinet, a fait une descente dans cette partie de la capitale pour palper du doigt les réalités et agir de façon pérenne. Sur place, l’autorité urbaine a fait un constat amer : un bourbier de près de 5 mètres de profondeur est né de la dégradation d’un ouvrage de drainage, particulièrement d’une glissière sensée canaliser les eaux des pluies vers les collecteurs.

En même temps, une équipe d’ingénieurs de la Direction provinciale de l’Office des Routes était déjà à pieds d’oeuvre pour résoudre le problème. Ces derniers ont démarré les travaux qui consistent au remblayage avec un apport en terre jaune suivi d’un compactage. Puis, s’en suivra la construction des ouvrages d’assainissement tels que des collecteurs, des caniveaux, des glissières et d’un mur de soutènement ainsi que de la plantation des arbres fixatifs.

Le gouverneur de la ville de Kinshasa a ainsi promis de mobiliser les moyens conséquents pour la réalisation de tous ces travaux dont la durée est évaluée à près de 20 jours.

Perpetue Luk

Commenter

Your email address will not be published.

Résoudre : *
4 + 15 =


Ça Pourrait Vous Intéresser