in , ,

Justice : comment Félix Tshisekedi va rendre Fayulu populaire !

L’Avocat Général de la République, Karenzi Binza Claver, vient d’inviter Martin Fayulu, candidat malheureux à la dernière élection présidentielle, de se présenter à son Office au Parquet Général près la Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe, le 9 septembre à 11 heures. La même invitation est également lancée à Me Théodore Ngoy, lui aussi, candidat malheureux à la présidentielle de décembre 2018.

Sans chercher à trop fouiller, les deux acteurs politiques sont sûrement convoqués pour avoir demandé, il y a quelques jours, la destitution du chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi. Martin Fayulu et Théodore Ngoy accusent le locataire du Palais de la Nation d’avoir violé la Constitution du pays en marge de la nomination de deux juges à la Cour constitutionnelle.

Levée des boucliers

Depuis, la déclaration faite par les deux candidats malheureux a provoqué une levée des boucliers dans le camp présidentiel. Des constitutionnalistes et des politologues prennent d’assaut les médias pour soutenir les positions de tel ou tel autre camp.

Les convocations lancées aux deux opposants suscitent des interrogations dans l’opinion. Pourquoi le camp présidentiel ne peut-il pas choisir ses meilleurs juristes pour démontrer que Martin Fayulu et Théodore Ngoy n’ont pas raison ?

Réinstaurer la pensée unique

En recourant toujours à la justice à chaque fois qu’une personne ne partage pas la même vision avec eux, les tenants du pouvoir actuel donnent impression de vouloir réinstaurer la pensée unique en République Démocratique du Congo. Et cela, en acceptant pas la contradiction. Combien de fois ceux qui sont aujourd’hui au pouvoir, alors opposants, n’avaient-ils pas réclamé la destitution ou la mise en accusation de Joseph Kabila pour haute trahison ?

Venu au pouvoir pour conduire les affaires de l’Etat différemment de ses prédécesseurs, Félix-Antoine Tshisekedi ne devrait pas donner raison à ceux qui soutiennent la thèse selon laquelle “la justice n’est pas devenue indépendante, mais elle a changé de dépendance“.

Sur le plan politique, en traînant Martin Fayulu devant la justice, il risque de le rendre encore plus populaire. Il devrait se souvenir que c’est de la même manière que le maréchal Mobutu avait rendu Étienne Tshisekedi très populaire en le traînant souvent devant la justice. Quelqu’un me rappelait hier qu’en RDC, la politique est un éternellement recommencement.

RKM

What do you think?

-1 points
Upvote Downvote

Written by admin

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Migration du budget de moyen au budget programme : l'administration du budget invitée à jouer son rôle

RDC : Rentrée scolaire fixée au 12 octobre (Conseil des ministres)