in , ,

Kinshasa : bye bye cache-nez !

La majorité de la population kinoise ont abandonné le port de masque. Constat fait ces derniers jours dans les lieux publics de Kinshasa par un reporter de Lisapo. Pour beaucoup, la pandémie à Covid-19 fait partie du passé.

Congolese gather at a bar to watch the President of the Democratic Republic of the Congo, Joseph Kabila, addressing the nation on July 19, 2018 in Kinshasa. (Photo by John WESSELS / AFP) (Photo credit should read JOHN WESSELS/AFP/Getty Images)

« Nous sommes convaincus que le coronavirus n’existe plus en RDC. L’information face à cette pandémie n’est plus livrée comme dans le passé. Tout est redevenu à la normale », affirme William Bella. Ce cambiste qui œuvre sur l’avenue Kianza, dans la commune de Ngaba, s’interroge sur le nombre de cas Covid-19 actuellement dans des hôpitaux de la place.

« J’ai accompagné mon épouse dernièrement à l’hôpital de référence de Kinshasa. J’ai posé la question de savoir s’il y avait encore des cas covid-19. Je n’ai reçu aucune réponse. En sortant de là,  j’étais convaincu de la fin de cette épidémie à Kinshasa », a-t-il poursuivi.

D’autres personnes, par contre, lient l’abandon de port de masque au début de la saison de pluie. « Le port de masque était plus respecté pendant la saison sèche pour se protéger contre la poussière. Actuellement, avec cette chaleur qui s’annonce, c’est difficile de porter le masque. Ça étouffe surtout quand vous êtes à l’arrêt de bus sous le soleil », pense Julie Mambu, enseignante dans une école de la place.

Entre-temps, les récentes statistiques de la cellule de riposte révèlent que sur 1810 échantillons testés en RDC,  44 nouveaux cas ont été confirmés dont 2 à Kinshasa, 19 au Haut-Katanga, 15 au Sud-Kivu, 7 au Nord-Kivu, et 1 cas dans le Lomami.

Génie Mulobo

What do you think?

Edité par

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0

RDC- Banque mondiale : entrée en vigueur de l’accord de financement du projet « Kin-Elenda »

L’association des médias d’information en ligne condamne l’interpellation brutale de Patient Ligodi et exige sa libération (Communiqué)