in

Kinshasa : les chantiers des sauts-de-mouton de Tshangu transformés en refuge des clochards 

À quelque chose malheur est bon. C’est en tout cas ce que peuvent dire les clochards, SDF ou sans abris du district de la Tshangu à propos de la durée largement dépassée pour la finalisation des sauts-de-mouton dans ce coin de la ville de Kinshasa. 

Sur celui de Pascal, le constructeur a déjà coulé le pont et ôté les tôles qui forment l’enclos du chantier. Question de permettre aux usagers en provenance de la route Mokali de traverser directement sous le pont pour rejoindre l’autre bande du boulevard Lumumba. Sans faire le détour qui était également à l’origine des graves bouchons. ” Ceci a créé un abri contre le soleil et la pluie. Très favorable pour les clochards et sans abris. Ces derniers qui n’hésitent pas à étaler leurs nattes la nuit voire même le jour pour s’offrir quelques heures de sieste“, a confié un vendeur du coin à Lisapo.info.

L’autre problème que cause ce retard dans la finition des travaux est celui de l’insalubrité. Des gens de mauvaise foi viennent la nuit déverser des déchets sous le saut-de-mouton“, a-t-il ajouté tout en déplorant les difficultés dans la circulation des gens que créent des embouteillages interminables.

Les autorités avaient prévu 2 sauts-de-mouton sur le Boulevard Lumumba à savoir un à Pascal et un autre à Bitabe en face du Marché de la Liberté. L’objectif est de réduire les embouteillages dans cette partie de la capitale. Tous ces chantiers, ensemble avec ceux de toute la Ville, étaient censés être finis avant le 30 juin 2020. Aujourd’hui, près de 4 mois après la date butoir, aucun n’est prêt à l’usage sur les 2 que l’on construit dans cette partie de Kinshasa, la plus peuplée d’ailleurs. À part celui de Debonhome à l’entré de ce district et dont les piétons n’ont pas attendu l’autorisation des officiels pour l’utiliser.

Pour certaines sources, le retard dans la livraison de ces infrastructures d’usage public, mettent en lumière des soupçons de détournement des fonds, le retard dans le paiement des ouvriers et bien d’autres causes.

C’est finalement mardi 27 octobre que le Premier Ministre a réuni quelques membres de son gouvernement dont les Ministres des finances, du budgets et des Infrastructures pour évaluer ces travaux. ” Le Chef du Gouvernement nous a chargé de voir ce qui peut être fait pour apporter le dernier piment aux saut-de-mouton dont les travaux sont presque à la fin”, a indiqué Jean Baudouin Mayo, Ministre du Budget au sortir de la rencontre avec Sylvestre Ilunga Ilunkamba.

Ainsi en attendant que cette évaluation conduise à la finalisation desdits travaux, nous ne pouvons souhaiter que bonne sieste à ceux qui en ont fait des réfuges durant cette période pluvieuse.

Bahatiquement

What do you think?

Edité par

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Assemblée nationale : projet de loi des finances rectificative 2020 jugé recevable et envoyé à la commission Ecofin

Des organismes des Nations Unies lancent un projet de consolidation de la paix dans le Tanganyika