Kinshasa : l’UDPS ne jure que sur Kabund et COVID-19 gagne du terrain

Par

Les militants de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) d’Etienne Tshisekedi continuent de demander la fin de la coalition FCC-CACH. Surnommés “Les Combattants”, ces militants ultra-radicaux ne veulent rien entendre. Ce sera Kabund ou personne au poste du premier vice- président à l’Assemblée Nationale.

Pendant ce temps le covid19 poursuit sa progression macabre. La RDC va bientôt atteindre la barre des 3000 cas confirmés. Et, les Kinois sont toujours aussi sceptiques face à l’existence de cette maladie. Ils ne respectent quasiment pas les gestes barrières.

Les policiers affectés à la lutte contre Covid-19, ne sont occupés qu’à “distribuer” des amendes pour non-respect du port du masque. Sachant que chaque amende vaut 5000 francs congolais. Et dans certains coins de la capitale, ils sont impuissant face à un très grand nombre de personnes sans masque.

La vie publique tourne “presque” au ralenti

Le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi a présidé par vidéoconférence, dans la mi-journée du vendredi 29 mai 2020, la 33 ème réunion hebdomadaire du Conseil des ministres.

Cinq points ont été traités. Il s’agit entre autres d’une communication du Chef de l’État, de l’approbation d’un relevé des décisions du Conseil des ministres ou encore de l’examen et de l’adoption de divers dossiers et projets de textes.

Du côté de la Société Nationale des Hydrocarbures (Sonahydroc), il y a malaise. Le syndicat “Tous au Travail (T.T)” dénonce un retard de paiement de salaire de 15 mois des agents de toutes les provinces.

D’ailleurs, il a saisi le procureur général près la Cour d’appel de Kinshasa/Matete sur la situation des travailleurs de cette société. Mais aussi sur des malversations financières et administratives des dirigeants de la Sonahydroc. Le syndicat incrimine Messieurs Hubert Miyimi et Louis Gérard Vununu Di Makwala, respectivement Directeur général et Directeur général adjoint de la Sonahydroc.

Par ailleurs, le taux de change sur le marché est pour l’instant fixé à 1850 francs congolais pour 1 dollars. Et chaque cambiste applique le taux qui l’arrange.

Perpétue Lukana

Commenter

Your email address will not be published.

Résoudre : *
27 − 19 =


Ça Pourrait Vous Intéresser