Le gouvernement tient parole : des personnes retenues pour non paiement de factures libérées à Mama Yemo

Par

Faisant suite à la réunion du mercredi 29 avril 2020, où il a été décidé de venir en aide aux personnes retenues dans les différents hôpitaux publics par manque de moyens financiers, le ministre de la Santé Dr. Eteni Longondo est passé à l’acte. Sur instruction du Chef de l’Etat, il a payé les factures des personnes retenues à l’Hôpital Général de Référence de Kinshasa ex Mama Yemo samedi 09 mai 2020.

« Désormais ils sont libres et peuvent regagner leurs domiciles. Le gouvernement a pris la décision de libérer tous les malades qui sont retenus à cause de non paiement des factures. Il va prendre tout en charge. Aujourd’hui ils peuvent sortir sans problème en attendant la procédure administrative », a-t-il lancé. Après Mama Yemo viendra le tour d’autres hôpitaux de la ville et dans tout le pays.

Pour sa part, le médecin directeur de l’hôpital Mama Yemo, Dr Clément Mbaki, a remercié le président de la République, le ministre de la santé et tout le gouvernement pour ce geste accompli. « Cela va soulager la souffrance de la population, surtout celle démunie que nous recevons ici. On a libérer ceux qui ont fini leur traitement et pourront revenir sur rendez-vous avec leurs médecins. Par contre, ceux en cours de traitement restent jusqu’à la guérison », a-t-il dit. Il a en outre indiqué que pendant cette période de confinement due à la pandémie de covid-19 en RDC, le taux d’occupation des lits a fortement baissé à l’hôpital Mama Yemo, d’au moins de 40%.

Avec des cris de joie, les malades ont remercié le président de la République et le gouvernement à travers le ministre de la santé pour les avoir libéré de cette “prison” qui ne disait pas son nom.

Il sied de rappeler que le ministre de la Santé, Eteni Longondo avait réuni autour de lui le mercredi 29 avril, le secrétaire général à la Santé, Sylvain Yuma et les médecins directeurs des hôpitaux de l’Etat pour examiner la possibilité de venir en aide aux personnes retenues dans les différents hôpitaux publics par manque de moyens financiers. À cet effet, Eteni Longondo avait demandé aux gestionnaires des hôpitaux publics de libérer toutes les personnes répertoriées. Il les avait rassurés de l’engagement du gouvernement à payer la totalité de leurs factures. Cette aide du gouvernement est d’ailleurs, la bienvenue en cette période de crise sanitaire due au coronavirus afin d’éviter les contaminations en milieux hospitaliers.

Génie Mulobo

Commenter

Your email address will not be published.

Résoudre : *
22 − 4 =


Ça Pourrait Vous Intéresser