in

Minembwe: ” le bourgmestre est en fonction depuis deux ans déjà ” (Azarias Ruberwa)

Le ministre de la Décentralisation, Azarias Ruberwa, accusé d’installer le bourgmestre de Minembwe, une localité du Sud-Kivu érigée commune rurale, vient de sortir de son silence.

Dans une interview accordée à Jeune Afrique, Azarias Ruberwa indique que sa présence dans les hauts plateaux de Minembwe n’avait rien à voir avec l’installation du bourgmestre. Il y était, à l’en croire, avec son collègue de la Défense nationale, des députés et d’autres officiels pour une mission de paix et de sécurité.

“Jamais dans l’ordre de mission dont j’étais porteur, il était question d’installer le bourgmestre et jamais dans les faits, je n’ai installé le bourgmestre. C’est de façon extrêmement abusive et mensongère qu’on m’attribue cette installation…”, réagit- il.

Et d’ajouter que la décision de cette mission de paix et de sécurité en province du Sud-Kivu avait été prise en Conseil des ministres.

” Nous étions à Minembwe avec mon collègue le ministre de la Défense, des responsables de l’armée, dix députés nationaux, le gouverneur du Sud-Kivu et le ministre provincial de l’Intérieur. Nous tenions des réunions de sécurité et le bourgmestre de Minembwe fonctionne normalement depuis deux ans déjà”, rappelle Azarias Ruberwa Maniwa.

” Le bourgmestre a été notifié par son gouverneur. Mais au cours de ce bref séjour, la question de son installation est revenue sur la table et posée par la société civile, la population et les officiels sur place”, dit-il.

” Ils ont voulu savoir pourquoi lors de l’installation du maire d’Uvira, du maire de Kamituga et de Baraka, le bourgmestre de Minembwe notifié au même moment n’a pas été installé. Une formalité administrative qui n’a pas vraiment beaucoup d’importance au regard de la loi”, enchaîne Azarias Ruberwa.

Et d’ajouter: ” Le Gouverneur et le Ministre Provincial de l’intérieur ont répondu qu’en effet, vous avez raison mais n’empêche que ce dernier pose des actes qui sont inscrits dans ses prérogatives. Aussi, nous n’avons pas à rentrer à Bukavu puis revenir juste pour ça. Nous le ferons demain matin”, a- t- il conclut dans la vidéo. Ce, pour essayer selon lui de taire ce qu’il qualifie des rumeurs en son nom.

C’est depuis quelques jours déjà que l’opinion s’est levée pour dénoncer l’érection de la localité de Minembwe en commune rurale. Elle estime qu’elle ne remplit pas les critères pour le devenir. Un argument soutenu par l’ex ministre du Développement rural, Justin Bitakwira qui indique que cette précipitation à le faire coûte que coûte traduit une mauvaise intention de balkaniser la RDC. Le Président de la République avait promis d’annuler tout ce qui a été fait jusque-là à Minembwe, lors de son séjour à Goma la semaine dernière.

Bahatiquement

What do you think?

Written by La Rédaction

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Kananga : Des femmes et jeunes filles formées aux techniques de lobbying et plaidoyer 

Nomination de nouveaux juges de la Cour constitutionnelle: le “Non” poli de Mabunda et Thambwe Mwamba à Tshisekedi