in ,

Minembwe : que dit Félix Tshisekedi ?

La transformation de Minembwe, dans la province du Sud-Kivu, en une commune rurale fait l’actualité dans tous les milieux sociopolitiques en République Démocratique du Congo. La question suscite des interrogations dans les rangs des ressortissants des provinces du Grand Kivu. Ils crient même à la haute trahison.

Parmi les originaires du Sud-Kivu qui ont élevé la voix sur ce dossier figure Mgr Sébastien-Joseph Muyengo, l’évêque d’Uvira. “Que dit le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi, dans ce dossier ? s’est-il interrogé lors d’une conférence de presse tenue le lundi 5 octobre à Kinshasa. Et de poursuivre : “Va-t-il encore continuer à affirmer qu’il n’y est pour rien dans cette affaire parce qu’elle date avant son arrivée au pouvoir ?

L’évêque d’Uvira n’est pas le seul fils du Sud-Kivu à dénoncer la transformation de Minembwe, surtout l’installation d’un bourgmestre avec pompe. Justin Bitakwira, ancien député national et ancien ministre du Développement rural estime qu’en envoyant une délégation gouvernementale pour assister à la cérémonie de l’installation du bourgmestre de Minembwe, le pouvoir de Kinshasa a posé un acte de haute trahison. Pour lui, les conditions ne sont pas réunies pour faire de Minembwe une commune rurale.

Comme Mgr Sébastien-Joseph Muyengo et Justin Bitakwira, ils sont nombreux les fils du Grand Kivu qui demandent au chef de l’État congolais, Félix-Antoine Tshisekedi, de se prononcer sur ce dossier.

Certes, le gouvernement de Kinshasa, par l’entremise de son porte-parole
, s’est exprimé, mais d’aucuns veulent entendre le locataire du Palais de la Nation de vive voix.

RKM

What do you think?

Written by SN

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Coronavirus : une maladie oubliée en RDC ?

Thierry Kabuya, Ministre Provincial des ITPR de Kinshasa a inspecté la construction des avenues Elengesa, Kikwit et De La paix