Pont entre Kinshasa et Brazzaville : la BAD veut commencer par les voies d’accès

Par

La Banque africaine de développement (BAD) veut d’abord construire les voies d’accès au site avant de réaliser le pont route-rail entre les capitales des deux Congo. Il est principal bailleur du projet,

Pour cette institution, c’est un condition sine qua non avant le lancement dudit chantier. Préalable mentionné dans un rapport d’évaluation du Fonds africain de développement (FAD) qui est une filiales de la BAD.

Le calendrier est organisé en deux phases. Il propose la construction d’environ 6,8 km de routes en RDC et 3,2 km au Congo Brazzaville en 2020 et 2022. Pour un coût total d’environ 58 millions de dollars. Le financement proviendrait d’un prêt de 54,5 millions $, d’un don de 2,6 millions $ du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (Nepad) et du Global Infrastructure Fund (GIF) et de près d’un million de dollars de la RDC.

Puis, la seconde phase vise la réalisation d’un périphérique de 40 km autour de Kinshasa. Cette permettrait de désengorger Kinshasa et la construction d’un tronçon reliant la zone économique spéciale (ZES) située dans la commune Maluku. Même initiative prévu de l’autre côté du fleuve. Il est prévu la construction d’une route de 23 km jusqu’à la zone économique spéciale de Maloukou.

Ce projet de pont route-rail entre les deux Congo devait, selon l’actuel président de la BAD, Akinwumi Adesina, débuter en août prochain. Mais il est mis en veilleuse faute de financement et de la pandémie de la covid-19.

Bobo

Commenter

Your email address will not be published.

Résoudre : *
25 + 18 =


Ça Pourrait Vous Intéresser