« Présidence de Limete » : quand des Kinois débaptisaient la résidence d’Etienne Tshisekedi

Par

Alors que les chiffres officiels donnent Joseph Kabila vainqueur de la présidentielle du 28 novembre 2011, l’opposant historique se considèrent comme le véritable élu. A sa résidence de Limete, il prête serment et continue à recevoir les honneurs dus à un chef d’Etat.  

18 janvier 2014, un échantillon de cadres et militants de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) et alliés investi le jardin de la modeste résidence d’Etienne Tshisekedi, Pétunias, Limete 10e rue, à l’occasion d’une cérémonie d’échange des vœux pour la nouvelle année. La presse est représentée en petit nombre. 

« Son excellence Monsieur le Président de la République ! », s’exclame un membre du cabinet annonçant l’entrée du Sphinx. Ce dernier sort de son bureau de travail (une annexe dans sa parcelle), marchant cahin-caha sur un tapis rouge déroulé jusqu’à une paillote à moins de 10 m de là, avant de recevoir des honneurs en tant que chef de l’Etat. Hymne national, puis hymne du parti, le lider maximo lâche quelques mots. Il dénonce la « loi de la jungle » dans la marche du pays et promet, pour bientôt, la fin de la souffrance du peuple avec la récupération totale de son impérium. Chose qu’il ne concrétisera jamais. 

Il abandonnera implicitement cette piste en début 2015 quand il appelle à un dialogue avec le pouvoir de Joseph Kabila. Sûrement pour négocier le départ de ce dernier à l’approche de l’expiration de son deuxième et dernier mandat constitutionnel en décembre 2016 et face à l’incertitude de la tenue du prochain scrutin dans le délai constitutionnel. 

Selon les résultats officiels, Etienne Tshisekedi termine deuxième de la présidentielle du 28 novembre 2011 avec 32% derrière Joseph Kabila (48%). Mais l’intransigeant opposant historique rejette catégoriquement ce qu’il qualifie de « provocation » et prête serment à sa résidence. Il va même plus loin jusqu’à demander qu’on l’amène Kabila « vivant et ligoté ». Des Kinois, avec le sens de l’humour inégalable, débaptiseront sa résidence « présidence de Limete ». 

SN

Commenter

Your email address will not be published.

Résoudre : *
29 − 6 =


Ça Pourrait Vous Intéresser