Prévention des violences basées sur le genre : La Banque Mondiale sollicite l’implication du Gouverneur du Sud-Kivu

Par

La délégation de la Banque Mondiale conduite par le Directeur stratégique, M. Maninder Gill a échangé, lundi 10 février 2020 avec le gouverneur du Sud-Kivu, Théo Ngwabidje Kasi sur le projet de prévention des violences basées sur le genre (VBG).

La délégation est venue rencontrer l’autorité provinciale pour l’inviter à s’impliquer davantage dans la réalisation de ce projet qui est déjà en cours d’exécution dans sa province mais aussi au Nord -Kivu, au Maniema et dans la province du Tanganyika au travers des divisions provinciales de la santé, du genre et d’autres impliquées dans la prévention des violences sexuelles. La fondation Panzi est également partenaire de ce projet qui est coordonné par le fonds social de la République. Ce dernier a réaffirmé son engagement à pouvoir accompagner le projet dans la mise en œuvre.

Le gouverneur de Province, Théo Ngwabidje a renouvelé son engagement d’avoir le leadership dans la lutte contre les violences sexuelles, non seulement pour le suivi régulier, mais comme un porte-étendard de la lutte contre les violences sexuelles dans sa province. Il Une satisfaction également pour l’équipe de la Banque Mondiale en mission au Sud -Kivu, car le chef de l’exécutif Provincial s’est engagé aux côtés de son homologue du Nord -Kivu sur les causes réelles qui activent cette problématique des violences sexuelles.

Perpétue Luk

1 Comment
  1. Ajam's 2 mois ago
    Reply

    Tout problème pour être efficacement résolu doit l’être par la source. La banque mondiale et le gouvernement provincial doivent d’abord chercher à savoir les causes réelles de ces violences basées sur le genre et lutter contre elle à partir de leurs causes. Si non, des projets GBV ont tjrs existé sans aucun impact sur terrain.

Commenter

Your email address will not be published.

Résoudre : *
28 ⁄ 4 =


Ça Pourrait Vous Intéresser