Procès 100 jours : 20 ans de prison requis contre Vital Kamerhe

Par

Le procureur général de la République a requis ce jeudi 11 avril 15 ans de prison contre le directeur de cabinet du chef de l’Etat, Vital Kamerhe pour détournement des deniers publics en participation criminelle. La même peine et infraction a été requise contre le patron de la société Samibo Samih Jammal.

En plus de 20 ans de servitude pénale, une amende de plus de 1 million USD la confiscation des comptes et des biens immobiliers (8 au total) appartenant à Vital Kamerhe.

Le procureur ordonne aussi l’arrestation immédiate de Jeannot Muhima, le chargé d’import et export à la présidence de la République qui a reçu plus d’1 million de dollars dédouanement de quelques maisons préfabriquées.

Vital Kamerhe et Samih Jammal sont accusés de détournement de plus 48 millions de dollars dans l’acquisition de 15 mille maisons préfabriquées dans le cadre du programme d’urgence des cent jours du président de la République.

SN

Commenter

Your email address will not be published.

Résoudre : *
29 × 17 =


Ça Pourrait Vous Intéresser