Procès 100 jours : la communauté ethnique de Vital Kamerhe exige son acquittement

Par

Dans une déclaration signée le 16 juin, l’Association pour le développement intégral du Bushi (Cinyabuguma) exige “l’acquittement pur et simple” de Vital Kamerhe, poursuivi dans l’affaire de détournement des fonds publics dans le cadre du programme d’urgence des cent jours du président de la République. Plus précisément, dans le projet d’acquisition des 1500 maisons préfabriquées.

“A l’issue des plaidoiries, tout esprit épris de justice aura constaté que ni le parquet ni les avocats de la République ni les témoins n’ont présenté des preuves palpables attestant la responsabilité de Vital Kamerhe dans le dossier de détournement des deniers publics et de corruption”, peut-on lire dans ce document.

Cette communication de la communauté ethnique de Vital Kamerhe intervient quatre jours avant la sentence du juge dans ce procès télévisé qui retient l’attention de l’opinion nationale.

SN

Ci-dessous, en intégralité la déclaration de l’Association pour le développement intégral du Bushi :

Commenter

Your email address will not be published.

Résoudre : *
28 ⁄ 7 =


Ça Pourrait Vous Intéresser