Procès 100 jours : la plaidoirie fixée dans une semaine

Par

Le Tribunal de grande instance de Kinshasa/Gombe, a renvoyé au 11 juin 2020 l’audience du procès opposant Vital Kamerhe et consorts au ministère public pour détournement présumé des fonds publics dans le cadre de l’érection des maisons préfabriquées. Projet immobilier inscrit dans le cadre du programme d’urgence des cent jours du président de la République.

Ce jeudi 4 juin, c’est au terme d’une longue audience de plus de 13 heures, qui a vu défiler plusieurs témoins dont la fille et l’épouse de Vital Kamerhe, que le juge président a annoncé la prochaine étape : plaidoirie le jeudi 11 juin.

Le tribunal s’estimant largement éclairé, l’étape de plaidoirie va constituer le dernier virage dans cette affaire judiciaire médiatisée, impliquant le directeur de cabinet du chef de l’Etat.

Vital Kamerhe et le responsable de l’entreprise Samibo Samih Jammal sont accusés de détournement des millions de dollars destinés au projet d’érection des 1500 maisons préfabriquées dans cinq provinces (Kongo central, Kinshasa, Kasaï Oriental, Kasaï Central et Sud-Kivu). Bientôt, l’opinion saura s’ils seront chargés ou déchargés par la justice.

SN

Commenter

Your email address will not be published.

Résoudre : *
26 − 19 =


Ça Pourrait Vous Intéresser