Procès 100 jours : le décor pose problème

Par

Le procès des 100 jours se poursuit dans l’enceinte de la prison centrale de Makala. Et, il est à sa quatrième audience dans ce cadre dont le décor pose problème.

Le Tribunal de grande instance de la Gombe s’est donc transporté à Makala et organisé la tenue du procès. À cela, le même tribunal a autorisé la diffusion de ce procès par la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC), la chaîne publique.

Alors que, les téléspectateurs ont les yeux rivés sur les différents protagonistes, un arrière-plan inhabituel provenant des caméras de la RTNC s’imposent à eux. Des fois, ils aperçoivent un homme, visiblement un pensionnaire au vu de sa tenue jaune et bleu, en train de malaxer son “fufu” dans sa casserole. Ou ils ont droit à la façade du mur des toilettes publiques. Ou encore, une vue des container.

Les téléspectateurs ont aussi eu le temps d’apercevoir du linge sur un fil, des policiers assis par terre sur un semblant de gazon… Autant d’élément du décor de ce procès qui pose problème.

Ainsi, ces images mis bout à bout traduisent clairement l’état pas très “sain” de la prison de Makala. Il est plus que temps de penser épargner les téléspectateurs une telle vue. Le tribunal se doit d’organiser au mieux la tenue de ce procès. Car, il en va aussi de l’image du pays.

Il est plus que temps aussi que le Gouvernement s’intéresse à la réhabilitation des institutions de détention. Pas qu’à Kinshasa mais sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo

Bobo

Commenter

Your email address will not be published.

Résoudre : *
2 × 25 =


Ça Pourrait Vous Intéresser