PRSMVE/Goma : Aucun vaccin contre la covid19 imposé aux travailleurs

Par

L’ Antenne du Fonds Social de la RDC (FSR) au Nord-Kivu proteste énergiquement contre une campagne de nature à ternir son image pour des objectifs inavoués, de la part des instigateurs. C’est une déclaration faite dans un communiqué du lundi 22 juin 2020 à Goma, signé par le chef d’Antenne, Crispin Banywesize.

En effet, depuis le vendredi 19 juin 2020, une vidéo circule sur les réseaux sociaux et accuse faussement le Fonds Social de la RDC de contraindre les bénéficiaires (travailleurs) du Projet de Réponse Sociale à la crise de la Maladie à Virus Ebola (PRSMVE) à recevoir le vaccin contre la covid-19.

Ce projet consiste à donner des emplois temporaires aux personnes vulnérables au moyen de travaux à haute intensité de main d’oeuvre (THIMO). C’est un projet implémenté depuis 2019, principalement dans la zone Ebola(Grand Nord) et Bunia (Ituri).

Pour le bon fonctionnement de ce projet, le gouvernement à travers le FSR a convenu, avec le bailleur des fonds dudit projet – la Banque Mondiale – de mettre en place un certain nombre de mesures de protection sociale. Ces mesures visent à garantir la protection des travailleurs (bénéficiaires) aux chantiers. Lesdits travaux en question sont consacrés à l’assainissement, aménagement des rues, et à la réhabilitation des routes par gravillonage et pavage avec les pierres volcaniques.

Parmi les mesures sociales de protection sociale, il y a le port obligatoire des équipements de protection individuelle sur les chantiers. Il s’agit notamment de gants, cache-nez/masque, salopette, botte et gobelet. Mais, il y a également les examens d’aptitude physique et la prise du vaccin antitétanique afin de prévenir le pire en cas d’accident sur les chantiers.

Contrairement à la rumeur, le Fonds Social de la RDC souligne que le vaccin antitétanique n’est pas une condition suffisante pour avoir du travail. Car, il intervient en dernier lieu dans ce processus. Et ce, après la sensibilisation, l’enregistrement volontaire, le tirage au sort, la signature du contrat et le retrait des équipements de protection individuelle.

Le FSR signale que les femmes enceintes, et celles qui allaitent ne sont pas soumises à cette vaccination. Étant donné qu’elles le prennent déjà pendant leur consultation prénatale. Toutefois, les personne qui refusent d’être vacciné contre le tétanos sont conviés à signer un acte d’engagement par lequel elles déclinent toute responsabilité du FSR, en cas d’accident sur le chantier.

Pour sa par, le FSR rappelle, dans ladite déclaration qu’il ne poursuit qu’un seul objectif, celui de la promotion individuelle des bénéficiaires de toutes ses actions qui transforment durablement la vie des communautés vulnérables,

Rappelons que le PRSMVE est conçu et mis en œuvre pendant et après Ebola, de manière à contribuer à distribuer les revenus aux vulnérables et ainsi soutenir l’économie locale.

Perpetue Luk

Commenter

Your email address will not be published.

Résoudre : *
28 − 7 =


Ça Pourrait Vous Intéresser