in , ,

RDC : La BCC confirme la validité des billets de 10.000 et 20.000 FC signés ” Kabedi “

Dans un communiqué publié ce vendredi 05 août 2022, le 1er vice-gouverneur de la banque centrale du Congo a annoncé que son institution d’émission de monnaie, a émis depuis le 04 janvier dernier les billets de banque de 10.000 et 20.000 avec une nouvelle signature dénommée ” ” Kabedi. “

Selon ce communiqué dont une copie est parvenue à Lisapo.info, le changement de signature sur ces billets de banque se justifie par la nomination de Madame Malangu Kabedi Mbuyi à la tête de la Banque Centrale du Congo.

” Le changement de signature, dont spécimen, est lié à la nomination de Madame le gouverneur Malangu Kabedi Mbuyi à la tête de l’institution d’émission, conformément à l’ordonnance N° 21/041 du 12 juillet 2021 modifiant et complétant l’ordonnance N° 21 du 30e juin 2021 portant nomination d’un Gouverneur et des vice-Gouverneurs de la Banque Centrale du Congo “, note le 1er vice-gouverneur Dieudonné Fikiri Alimasi.

Par ailleurs, la Banque Centrale du Congo ajoute que ce changement de signature sera également observé sur toutes les autres dénominations de la gamme actuelle en circulation sur toute l’étendue de la République Démocratique du Congo.

” Ce changement de signature sera également observé sur les autres dénominations de la gamme actuelle en circulation “, renchérit la Banque Centrale du Congo.

Signalons que ce communiqué de la Banque Centrale du Congo est intervenu quelques heures après une rumeur selon laquelle les billets de 10.000 et 20.000 Francs Congolais portaient la signature mentionnant le nom ” Robert. ” Rappelons que Madame Kabedi Mbuyi Malangu est nommée Gouverneur de cette institution par Ordonnance présidentielle du 30 juin 2021.

Elie Ngandu

What do you think?

Edité par

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0

Foot-RDC : Qui est Jean-Claude Loboko, nouveau Coordonnateur Technique du TP Mazembe ?

Agression Rwandaise : rien de nouveau selon Martin Fayulu dans le rapport de l’ONU