in , ,

RDC : le parti de Kabund exige sa libération ” immediate et sans condition “

Dans une déclaration politique lue devant la presse ce mercredi 10 août 2022 , Espérance Mongayi, première Vice-présidente de l’Alliance pour le Changement, parti cher à Kabund, dénonce « la dérive dictatoriale du régime de Félix Tshisekedi qui se caractérise par l’instrumentation de la justice, des services publics de l’État et de l’Assemblée nationale contre son président national».

Selon cette proche collaboratrice de l’ancien président intérimaire de l’UDPS, Jean-Marc Kabund a été mis sous mandat d’arrêt provisoire en violation flagrante des lois de la République Démocratique du Congo.

C’est pourquoi sa formation politique l’Alliance pour le Changement exige la libération ” immédiate et sans condition de son président national Jean-Marc A Kabund”, indique-t-elle en révélant que sa formation politique fait l’objet d’un acharnement depuis la rupture de celui-ci avec le régime du président Tshisekedi.

Ainsi, malgré cette rude épreuve que vit l’Alliance pour le Changement à seulement quelques jours de son lancement, elle (Ach) réitère sa loyauté envers son président national. “Le parti cher au député national Jean-Marc Kabund appelle la population à la mobilisation générale afin de barrer la route à la dictature en chassant le régime actuel du pouvoir”.

Rappelons que l’ancien 1er vice-président de l’Assemblée nationale a été placé sous mandat d’arrêt provisoire mardi dernier et transféré à la prison de Makala après sa deuxième audition au parquet général près la cour de cassation. Il est accusé d’outrage au Président de la République et aux institutions de la RDC.

Elie Ngandu

What do you think?

Edité par

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Loading…

0

Présidentielle de 2023 : Un sondage place Félix Tshisekedi favori devant plusieurs cadres de l’opposition

Fête d’indépendance du Tchad : Le président Tshisekedi déjà à Ndjamena depuis la soirée du mercredi