VBG et droits successoraux : 50 couples de Kisenso formés par le Conafed et Actionaid vont célébrer leur mariage civil en septembre prochain

Par

50 couples de la Commune de Kisenso ont été formés par le Comité National Femme et Développement (CONAFED) sur les Violences Basées sur le Genre, le mariage civil et les droits successoraux vont régulariser leur mariage devant l’officier de l’Etat civil en septembre prochain. 

C’est la recommandation majeure formulée à l’issue de l’atelier organisé par le Conafed avec l’appui de  son partenaire Actionaid International, du 26 au 28 août 2019, à la Paroisse Saint Etienne de Kisenso. Cette activité s’inscrit dans le cadre du projet « Villes Sûres et sécurisées pour la lutte contre les Violences faites à la Femme et à la Fille en milieux publics», exécuté par le Conafed avec l’appui de Actionaid International, pour la promotion, la protection et la défense des droits de la femme. 

Durant 3 jours à savoir, du 26 au 28 août 2019, les participants ont été édifiés sur les types, causes, conséquences, techniques de prévention et de lutte contre les violences, le mariage et le régime matrimonial, les droits successoraux, etc. Cette formation a été assurée par Me Christine Kalati, Laeticia Mazamba, Chico Ibobe et David Mahungu.

Pour le Directeur-Pays d’Actionaid, M. Saani Yakubu, a remercié l’équipe du Conafed, les facilitateurs et différents participants pour leur assiduité à cet atelier qui selon lui, est d’une grande importance. « Cela montre que nous sommes déjà dans le changement. A la fin de ce projet, nous voulons voir les droits des uns et des autres respectés », a-t-il dit.

Et de poursuivre : « Dans le cadre du projet Villes sûres, nous avons formé 750 femmes, 500 jeunes garçons et filles leaders et 100 pairs éducateurs de Kisenso qui constituent aujourd’hui, un Cercle de Réflexion-Action et reconnaissent leurs droits. Après cette formation de 3 jours, les 50 couples seront enregistrés au Service de l’Etat Civil pour préparer le mariage civil collectif. Vous êtes la lumière. Votre mission est d’éclairer les autres qui sont encore ignorants », a déclaré la Secrétaire Permanente du Conafed, Mme Jeanne Nzuzi Nsamba. Elle a, en outre, souligné que sa structure prône le développement pour amener le changement. C’est le cas de Kisenso avec le projet « Villes sûres ».

Même satisfaction du côté des participants. « J’avais des lacunes concernant le mariage et les droits successoraux. A présent je suis capable de sensibiliser les autres qui sont encore ignorants. Sur ce, nous remercions le Conafed et Actionaid de nous sortir de l’ignorance », a déclaré M. Kasombo, l’un des participants.

Par ailleurs, le représentant du Bourgmestre de la Commune de Kisenso, M. Mbele qui est aussi membre du Comité Communal de Développement a remercié le Conafed et Actionaid pour le partenariat. « Conafed nous a beaucoup aidé concernant des actions de plaidoyer. Aujourd’hui, le changement est visible. Les routes sont entrain d’être construites et bientôt, les effectifs des policiers ont augmenté, l’éclairage public continue, les forages d’eau continuent d’être réalisés,  les violences par les kuluna sont à la baisse, 50 couples vont célébrer le mariage devant l’officier de l’Etat-civil. Nous voulons que les de notre commune soient sécurisées », a-t-il souhaité.

Génie Mulobo

Commenter

Your email address will not be published.

Résoudre : *
8 + 14 =


Ça Pourrait Vous Intéresser