in , ,

Covid19 en RDC : ces malades de l'hôpital du Cinquantenaire qui nourrissent le doute !

La lutte continue entre les kinois et le Covid-19. Même si ce dernier a pris toute la place dans la vie de la majorité des mégapoles du monde, cela ne semble pas être le cas pour Kinshasa. Chaque jour sort une affaire qui fait soit oublier, soit douter complètement de la présence de cette épidémie sur le sol congolais.

Aujourd’hui encore, la ville a été mouvementée suite à des nouvelles interpellations dans le cadre du dossier ” 100 jours”. C’était le tour du jeune frère pour les uns, cousin pour les autres et ou encore neveu pour les autres encore du Dircab du Chef de l’État, Vital Kamerhe, déjà aux arrêts pour la même affaire.

De son invitation à sa fugue, en passant par son avis de recherche, tout était diffusé, raconté ou commenté en temps réel sur les réseaux sociaux. Il s’est agi sans doute d’une autre affaire qui a, tant soit peu, éclipsé l’actualité sur le Covid-19 congolais.

À côté de ces faits qui font oublier le coronavirus, qui a déjà occasionné le décès de 20 personne, il existe d’autres qui confortent les doutes des habitants de Kinshasa sur sa dangerosité et sa présence en RDC. Ce sont par exemple les sorties de leur quarantaine aujourd’hui, des patients dits positifs au Covid-19, internés à l’hôpital du Cinquantenaire de Kinshasa.

Toute la journée, on a aperçu des vidéo devenues virales de ces personnes, prétendument des malades de Covid-19, se plaignant de leurs conditions de prise en charge dans cet établissement hospitalier. Ce, malgré la présence sur place des autorités du ministère de la Santé publique. Dans ladite vidéo, ces patients menacent même de regagner leurs domiciles puisque n’étant pas pris sérieusement en charge. Pas de traitement, ni des suivi indiquaient-ils.

Par ailleurs, Gombe totalise 9 jours de confinement total. Les équipes de riposte y annoncent des dépistages de porte-à-porte et des décontaminations des maisons dans les jours à venir.

Ailleurs dans le reste de commune, la vie poursuit son cours normal. Des embouteillages par-ci, des foules par-là. Marchés et activités commerciales tournent comme à l’accoutumée. Comme si de rien n’était. Des petites réceptions sont même organisées dans certains coin de la ville. Dans d’autres quartiers de la commune de Bandal, il y a ce qu’on appelle désormais des bars confinés. Ces bistrots cachés dont les seuls clients sont des initiés.

Bahatiquement

What do you think?

Edité par

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Covid-19 en RDC : les sociétés SOMIKA, ZAHIRA et Panafrique donnent 5 pickups au gouvernement congolais

Coronavirus en RDC : 254 cas confirmés, 21 décès, 21 personnes guéries