Incidents du vendredi 12 juin 2020 à l’Assemblée nationale : Gilbert Kankonde et André Lite interpellés !

Par

Les Députés nationaux ont opté, ce mardi 16 juin, pour l’interpellation des ministres de l’Intérieur et des Droits humains. Et cela, après le débat à la suite de la motion incidentielle lancée par Didi Manara. Ce dernier avait voulu des échanges pour permettre à la représentation nationale d’établir les responsabilités sur les événements survenus vendredi 12 juin 2020 au palais du peuple, siège de l’Assemblée nationale, l.

La majorité de députés était visiblement d’accord de débattre de cette question importante. Dans les débats, les élus ont déploré la violation de l’enceinte du Parlement par des policiers réquisitionnés par le Procureur général près le Conseil d’État.

Face à cette situation, ils ont opté pour l’interpellation des ministres en charge de l’Intérieur et des Droits humains. Le ministre de l’Intérieur, ont- ils souligné, parce qu’il doit justifier l’ordre qu’il a donné aux policiers pour assiéger le Palais du peuple.

En prélude de la plénière, Mme Jeanine Mabunda, a annoncé la mort du Député Alfred Kakule “à la suite des traumatismes subit lors des événements du vendredi dernier”. Une minute de silence a été observée en mémoire de cet élu du peuple.

Nouvelle pétition contre Kabund

Il sied de noter qu’une nouvelle pétition contre Kabund a été lancée. Les députés ont décidé d’en finir avec le 1 er vice-président Jean-Marc Kabund. Une fois réhabilité par la Cour Constitutionnelle après sa déchéance par la plénière.

Les élus nationaux estiment que c’est à cause de leur collègue Kabund qu’ils sont victimes d’injures et d’humiliation. Jusqu’à 16 heures plus de 200 signatures étaient collectées pour la déchéance de Kabund au cas où il serait réhabilité par la justice.

Don Boss

Commenter

Your email address will not be published.

Résoudre : *
2 + 14 =


Ça Pourrait Vous Intéresser