Mont-Ngafula : Des Kinois refusent de célébrer l’indépendance dans la méditation

Par

Ce 30 juin 2020, les Kinois sont censé célébrés les 60 ans de l’indépendance dans la méditation. Cette recommandation n’a pas tenu jusqu’à la fin de la journée. Des Kinois de la commune de Mont-Ngafula ont décidé de fêter malgré tout. Ils n’ont pas manqué d’imagination et ont créé “la soirée lipanda”. Petite descente dans cette partie de la capitale.

Sur “Bypass”, une des avenues principales de cette commune, un lounge-bar a organisé une soirée dénommée “soirée lipanda”. Les clients se sont donnés rendez-vous via le bouche à oreille. “On ne s’attendait pas à ce que les choses se passe de la sorte”, explique le manager dudit lounge-bar. Et de poursuivre : ” Nous avons profité de cette situation d’Etat d’urgence sanitaire et avons juste saisi la balle au bond. On a tenté quelque chose via le message orale. Et, la chance nous a sourit”.

À 19 heures, les chaises réservées étaient déjà toutes occupées. Pire, les clients attroupées ont commencé à négociées les places. Le lounge-bar n’a rien laissé au hasard. Boissons alcoolisées, Chicha, poulet braisé ou poulat mayo etc.

“60ans, ça se fête”, tranche Patricia, étudiante en communication à l’Université Pédagogique National (UPN). Elle justifie sa présence sur l’avenue Bypass par le fait qu’elle a passé plus de deux mois confinée, chez elle. “Et un jour comme celui-ci ne peut être passé sous silence. Voilà pourquoi avec les amis, on s’est décidé de le commémorer comme il se doit au regard des sacrifices consentis par nos pères de l’indépendance. “

Pitchen , trouvé dans un des lounge-bars évoque une autre raison pour justifier sa présence. “Quand j’ai appris qu’il y avait une soirée lipanda, j’ai voulu revivre les soirées d’avant le confinement qui me manque énormément et accessoirement fêter cet anniversaire avec les miens”.

L’ambiance musicale est quasi pareille tout le long de l’avenue Bypass. Les terrasses ou lounge-bars ne diffusent que de la musique de l’époque. “J’ai pris le temps de sélectionner spécialement la musique de ces années là, à l’occasion de ce soixantième anniversaire d’indépendance. Pour que mes clients se souviennent de ce jour historique et du parcours des pères de l’indépendance”, confie un des DJ rencontré.

Bref, les invités à la soirée lipanda ont mis de côté la covid-19 et ont rangé les mesures barrière dans un tiroir. Pour “méditer” à leur manière le 60ème anniversaire de l’indépendance du Congo.

JW

Commenter

Your email address will not be published.

Résoudre : *
17 + 18 =


Ça Pourrait Vous Intéresser