RDC : le caucus des Députés nationaux de Lualaba condamnent l’insécurité persistante dans leur province

Par

Les élus de la province du Lualaba s’insurgent contre les incursions répétitives des bandits à mains armées dans la ville de Kolwezi. Ils l’ont fait savoir dans une déclaration rendue publique ce mercredi 20 mai 2020. Lue par la Princesse Munongo Inamizi Dominique, les élus du peuple condamnent avec leur dernière en énergie ces actes barbares.

De ce fait, ils en appellent ainsi à l’implication du vice-premier Ministre et Ministre de l’Intérieur pour prendre toutes les dispositions qui s’imposent. Et ce, afin de mettre fin à cette situation qui vient perturber la quiétude des fils et filles de cette province.

“Nous, députés nationaux élus de la province du Lualaba, réunis au sein de notre caucus, constatons avec amertume que depuis un certain temps, des bandes d’individus sans foi ni loi ont décidé d’opérer et de perturber la vie de nos paisibles citoyens de notre chère ville de Kolwezi et province du Lualaba en y perpétrant toute impunité de manière barbare et répétitive”.

Ils estiment que ces incursions nocturnes aux domiciles de leurs compatriotes se soldent le plus souvent par des vols avec destruction méchante, des viols. Pire encore des assassinats odieux commis par des criminels sans foi ni loi et sans état d’âme. Et ce, malgré leur multiple dénonciation publique de ce fait malheureux.

Les auteurs de ces forfaits identifiés

Les élus du Lualaba pointent du doigt les éléments des FARDC et la Police. Ils le révèlent dans leur déclaration. “Je confirme que ces bandits sont des hommes en uniforme, des éléments indisciplinés de nos troupes de la PNC et des FARDC parce que nous avons des preuves”.

D’ailleurs, ils en ont arrêté 8 bandits. Ils appartiennent à une unité de la Police. ” Nous les avons identifiés et ils sont reconnus comme tels”, témoignent ces élus du peuple.

Ils déclarent avoir arrêté un autre dans l’acte criminel du quartier Beya. Il était en train de dénoncer tous ceux qui ont participé à cet acte de banditisme. Et, ” nous nous rendons compte qu’il se retrouve parmi les éléments FARDC et PNC”, fustigent-ils.

C’est pourquoi ils sollicitent l’intervention du gouvernement pour rétablir la paix dans cette partie du pays.

Don Boss

Commenter

Your email address will not be published.

Résoudre : *
20 − 10 =


Ça Pourrait Vous Intéresser