in ,

RDC: l’hymne du parti au pouvoir entonné lors du serment des juges constitutionnels

A l’absence de deux présidents des chambres parlementaires, des députés de la majorité parlementaire et du chef du gouvernement, les trois nouveaux juges constitutionnels ont prêté serment ce mercredi 21 octobre au Palais du peuple devant le président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi.

Fait curieux lors de cette cérémonie boycottée par la la mouvance Kabiliste, l’hymne national de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) improvisé par une bonne partie de partisans du parti au pouvoir présents à la manifestation. Un hymne conclut par les deux mains en forme de V levé par le président Tshisekedi.

“L’UDPS exagère. On ne peut pas entonner l’hymne d’un parti politique dans une cérémonie qui concerne la République. C’est une attitude que je condamne avec fermeté. La République n’appartient pas à l’Udps. On n’a pas combattu l’ancien régime pour vivre ça”, a réagi sur les réseaux sociaux Jean-Claude Katende, président de L’Asadho (Association africaine pour les droits de l’homme) souvent reproché de ne pas être trop critique à l’égard de la famille politique du chef de l’Etat.

A son entrée dans la salle de congrès, le président de la République a brandi les célèbres deux doigts en forme de V, tout au long du parcours menant au podium. De quoi communiquer une victoire sur son allié au pouvoir, le FCC de Joseph Kabila qui l’accuse de violation de la Constitution dans la nomination de ces trois juges en juillet dernier.

SN

What do you think?

Edité par

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Crise au sein de la coalition FCC-CACH : des diplomates s’invitent en sapeurs pompiers

Rutshuru : en mission de service, une responsable du PNLP retrouvée morte dans sa chambre d’hôtel