Kinshasa : l’engouement retombe autour des matches des Léopards

Par

Les accessoires aux couleurs nationales qui se vendaient comme de petits pains la veille des rencontres de l’équipe nationale ont du mal à trouver preneur.

Nous sommes à la Place Kintambo-Magasin, quelques heures avant la rencontre décisive de la 6e journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2019 entre la RDC et le Libéria au stade des Martyrs.

Yannick, qui a étalé sur le trottoir bracelets, drapelets, lunettes, écharpes et autres articles estampillés RDC, est débout sous le soleil attendant les rares acheteurs. Il y a deux ans, il serait débordé des clients à ces heures qui précèdent une rencontre aussi décisive des Léopards.

Aujourd’hui, l’engouement autour des matches de la sélection nationale retombe sérieusement.

« Je pense qu’il n’y a pas assez de clients parce qu’il s’agit d’une rencontre des éliminatoires. S’il s’agissait du CHAN ou de la CAN (Coupe d’Afrique des nations), on aurait eu plus de clients », tente-t-il d’expliquer.

Et pourtant, après le CHAN 2016 remporté par les Léopards, même les matches des éliminatoires de la sélection jusqu’à la CAN 2017, suscitait de l’engouement. A l’époque, le Onze national alignait de bons résultats. C’est seulement après des contreperformances, dont la grande déception du 5 septembre 2017 contre la Tunisie (2-2) au stade des Martyrs qui avait privé le pays de la participation au Mondial 2018, que l’enthousiasme des Congolais et Congolaise a pris un sérieux coup.

La dernière rencontre des Léopards, le 13 octobre 2018, au stade des Martyrs face au Zimbabwe (défaite 2-1) n’a pas non plus amélioré les choses.

Pour espérer un grand public au stade ce dimanche, la Fédération congolaise de football association (FECOFA), a même ramené à la baisse le prix d’accès au stade. Le billet pour le pourtour qui revient généralement à 5 000 francs, a été vendu à 2000 francs.

Avec la victoire de cet après-midi qui a qualifié la RDC pour la CAN 2019, le puclic s’est certainement réconcilié avec les hommes du sélectionneur Jean-Florent Ibenge. Pourvu que ça dure.

SN

Commenter

Your email address will not be published.

Résoudre : *
27 − 15 =


Ça Pourrait Vous Intéresser