Assofatshi, Fofasthi, Vitshi, Fatshi mon idôle… Le théâtre doit cesser maintenant !

Par

Association pour le Soutien du président Félix Tshisekedi pour le Développement de Proximité (ASFD), Association de Soutien aux Actions de Félix-Antoine Tshisekedi (Assofatshi), Fondation Félix-Antoine Tshisekedi (Fofatshi, Vision des Tshisekedistes (Vitshi), Collectif des médecins de l’Udps (Comed/Udps)… La liste n’est pas exhaustive.
Près de trois mois seulement après que Félix-Antoine Tshisekedi ait accédé au pouvoir que des associations, lui promettant leur soutien, naissent comme des champignons. Combien sont-elles au jour d’aujourd’hui ? Personne ne saura donner exactement leur nombre. Cependant, chaque jour qui passe, les médias kinois, surtout publics, sont pris d’assaut par des compatriotes qui, au nom de telle ou telle autre association, viennent témoigner leur soutien au chef de l’Etat.
Dans leurs déclarations, les initiateurs de ces associations, après avoir aligné des phrases qui riment avec la flatterie, terminent par une formule devenue magique : « … promettons notre soutien total au chef de l’Etat, Son Excellence Félix-Antoine Tshisekedi dans l’exercice de son pouvoir… ». Tout s’arrête là.
Personne ne dit concrètement en quoi va consister le soutien promis au chef de l’Etat. Sera-t-il matériel ? Financier ? Moral ? D’aucuns auraient voulu voir les membres de ces associations promettre leur soutien à Félix-Antoine Tshisekedi en menant des travaux d’intérêt public, en nettoyant, par exemple, les caniveaux bouchés ou en balayant les rues de Kinshasa ou encore évacuer ces immondices qui rendent la ville de Kinshasa invivable.
En réalité, les promoteurs de ces associations sont des demandeurs des postes, mieux, des chasseurs des primes. Leurs déclarations valent des lettres de demande d’emploi. Les mêmes déclarations avaient été entendues à longueur des journées lors du règne de Mobutu et Kabila père et fils. La suite est connue. Les promoteurs de ces associations étaient soit nommés au Gouvernement ou à la tête d’une entreprise, soit vivaient comme de petits princes.
Ces pratiques ne sont pas nouvelles en RDC et ne concernent pas un seul secteur. Je parie que dans quelques semaines, avec la participation des Léopards à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) au mois de juin, en Egypte, on notera la création de plusieurs « comités de soutien aux Léopards ». Et pour se rendre en Egypte, les responsables de ces associations vont tout demander au Gouvernement : billet, logement, restauration, frais de mission. Dans ce cas-là, qui soutient qui ?
Démocrate, Félix-Antoine Tshisekedi qui se veut un Président rassembleur, devrait dire NON à ce genre d’associations, mieux, mettre fin à ce théâtre. En réalité, les initiateurs de ces structures n’ont de soutien à Fatshi que devant les micros et les caméras, leur mission est de soutenir leurs ventres, leurs familles et s’enrichir.
RKM



Commenter

Your email address will not be published.

Résoudre : *
30 ⁄ 15 =


Ça Pourrait Vous Intéresser