Coronavirus : 20 décès, mais aussi 10 patients guéris

Par

La RDC comptait, mardi 07 avril, 183 cas confirmés de contamination au covid19. Les statistiques du secrétariat technique du Comité multisectoriel de riposte indiquent que le pays a enregistré deux nouveaux décès hier, portant le chiffre des morts dus au coronavirus à 20, soit 10,9% de taux de mortalité, qui reste l’un des plus élevés en Afrique, juste derrière l’Algérie.

Les mêmes statistiques indiquent que 51 cas suspects sont en cours d’investigation. Bonne nouvelle tout de même, le pays a enregistré cinq nouveaux malades guéris par rapport à la journée de lundi, ce qui fait un total de dix patients du covid-19 guéris. Autre bonne nouvelle, 111 patients sont en bonne évolution.

Mme Acacia Bandubola, Ministre de l’Economie, guérie du Covid-19

On aimerait bien avoir beaucoup plus de bonnes nouvelles du côté de l’équipe de riposte. Certes, 3 nouveaux cas de contamination seulement ont été confirmés hier, mais 2 décès ont tout de même été enregistrés. Le taux de mortalité serait sans doute moins élevé si les cas confirmés étaient à la hauteur des chiffres réels. Il existe sans doute des cas non répertoriés et non testés par les équipes de la riposte.
Même si le pays n’a pas encore atteint le pic prévu vers la fin du mois d’avril, il y a un mince espoir que le pays ne vive pas l’hécatombe prédit. On sait qu’à ce jour, il y a au moins 60 000 cas contacts, dont les 51 cas «suspects» relevés par le secrétariat technique de la riposte dans ses évaluations d’hier.

La meilleure arme pour la RDC reste la prévention avec les gestes barrières comme le lavage fréquent des mains, et la distanciation sociale. Dans certains pays, ils sont de plus en plus nombreux, on préconise en outre le port systématique et généralisé du masque. Ce dernier ne devrait donc plus être réservé uniquement aux personnels soignants. Associé aux autres gestes barrières, le masque serait une arme efficace dans la lutte contre la propagation du coronavirus, reconnaissent les spécialistes.

L’arme ultime reste tout de même le confinement des populations. On attend de connaître dans une dizaine de jours, les résultats du confinement partiel de Kinshasa avec la commune de la Gombe. L’Organisation internationale des migrations (OIM) a relevé, malheureusement, que le lundi dernier, premier jour du confinement, 9000 personnes avaient réussi à entrer dans cette commune, tandis que 5513 personnes en étaient sorties.

Ce n’est pas très rassurant. Par ailleurs, quand on voit la qualité du matériel utilisé pour désinfecter les bâtiments et avenues de la commune de la Gombe, il y a lieu de se poser des questions sur l’efficacité de l’opération.

Mona Kumbu

Commenter

Your email address will not be published.

Résoudre : *
24 + 21 =


Ça Pourrait Vous Intéresser