Coronavirus : rien n’a changé au marché de Lemba Terminus

Par

Les mesures prises par le gouverneur de la ville de Kinshasa pour éviter une trop grande concentration humaine dans les marchés ne sont pas encore respectées ni appliquées. Un reporter de Lisapo.info l’a constaté au cours d’une ronde au marché de Terminus de Lemba.

Aucun policier ni dispositif sanitaire de lavage des mains n’y étaient visibles autour de midi. Vendeurs et clients étaient nombreux, comme si le coronavirus ne sévissait pas dans la ville. La distance réglementaire de un mètre entre personnes n’est pas, non plus, respectée, même si des jeunes gens le rappellent aux passants sur le ton de la blague.

Bien plus, le marché fonctionne sans restriction des marchandises autorisées à l’étalage. Poissons, huiles, légumes, feuilles de manioc, riz, sucre, épices côtoient les marchandises qualifiées de «non essentielles» en cette période de covid19. Les vendeurs de friperies ainsi que des objets de la quincaillerie et autres babioles sont aussi là.
Rien n’a donc changé en ce premier dimanche de quasi confinement. On a toutefois noté que le dispositif de lavage des mains qui coûtait 20.000 fc il y a une semaine, se vend à 35 000 fc ; tandis qu’un flacon de 300 ml du gel désinfectant de marque 22 se vend à 7000 fc alors qu’il coûtait moins de la moitié il y a peu.

Mona Kumbu

Commenter

Your email address will not be published.

Résoudre : *
7 × 30 =


Ça Pourrait Vous Intéresser