Coronavirus : La PHARMAKINA ne peut pas produire la Chloroquine ou l’hydroxychloroquine en poudre

Par

Dans un communiqué de presse, la Pharmakina a tenu à fixer l’opinion sur la demande de la quinine qui est un antimalaria plus puissant que la Chloroquine, plusieurs professionnels voulant anticiper son activité contre le COVID-19. Elle a tenu à préciser qu’elle ne peut pas produire la Chloroquine ou l’hydroxychloroquine qui sont des molécules obtenues par la synthèse chimique alors que la Quinine Pharmakina est bio-synthétisée naturellement dans les écorces du quinquina. Mais elle peut produire des comprimés et des injectables de l’hydroxychloroquine, si elle est approvisionnée en principe actif à travers une procédure de transfert de la licence d’un produit pharmaceutique fini.

La Pharmakina rappelle aussi que la quinine est un anti-malaria puissant et actif contre le virus de la dingue. « Elle a une activité contre le virus de la grippe et elle est suspectée d’avoir une activité contre le Covid-19. Cependant, renseigne le communiqué, « il faudrait des études d’évaluation in-vitro pour comparer son activité à celle de l’hydroxychloroquine pour confirmer cette hypothèse ».

La Pharmakina est donc disposée à fournir de la quinine aux chercheurs qui veulent travailler sur cette piste de la recherche scientifique. Elle a tenu à rassurer aussi sa clientèle qu’ « en dépit de cette période particulièrement difficile, la quinine sera disponible sur le marché pour lutter efficacement contre le paludisme qui continue à sévir et à tuer, en plus du coronavirus.»
Ci-dessous, le communiqué de presse de la Pharmakina

Commenter

Your email address will not be published.

Résoudre : *
32 ⁄ 16 =


Ça Pourrait Vous Intéresser