Simon Kasongo (expert RH) : “Les autres directions de l’entreprise n’accordent pas toute son importance à la direction des ressources humaines”

Par

L’expertise doit se constater par les informations que l’expert met à la disposition  de la structure qui doit l’employer. C’est en ces termes que s’est exprimé Simon Kasongo expert en ressources Humaines. En  15 ans  des carrières, monsieur Kasongo est passé par Coprodev, Vodacom, BAT et Orange avant de monter « Human Resources for you », une startup  spécialisée dans  les solutions RH et organisationnelles. 

En quelques mots, pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste la fonction RH et quelle est son utilité dans une entreprise ou une institution une organisation (entreprise, administration)?

La fonction RH consiste à l’administration du personnel, la gestion au sens large, la communication ainsi que la gestion des relations de travail et promotion de la santé et sécurité au travail. Elle est la fonction clé de toute entreprise. C’est par elle que l’entreprise se dote de son capital humain. Elle supporte les autres fonctions de l’entreprise pour assurer la productivité efficace et efficiente.

Pour constituer ce capital humain, les entreprises lancent les avis d’appels à candidature. Comment alors les ressources humaines arrivent-elles à sélectionner les candidats ?

Le document principal pour un candidat est son CV. Il contient les références sur la personne. L’entreprise devra effectuer des recherches sur le parcours et les compétences du candidat tels que mentionnés dans le cv. Très souvent, le CV est accompagné d’une lettre de motivation. Cette lettre doit donner des détails sur des faits pratiques. Je peux donner mon exemple. Je détiens une expertise en politique de rémunération. Je participe depuis 7 ans à l’enquête Total Remuneration Survey. Si vous les appelez, ils vous diront qu’ils me connaissent et que j’ai été primé plusieurs fois comme producteur de meilleur qualité de données en RDC. En bref, l’expertise doit se constater par les informations que l’expert a donné et par l’enquête de l’entreprise qui veut l’engager. 

Pensez- vous que les méthodes managériales sont-elles applicables à toutes types d’institutions ?

La gestion peut s’appliquer dans les entités économiques et sociales comme la famille. Avec l’évolution du cadre macro- économique, globalement, les méthodes managériales se standardisent. Elles peuvent s’appliquer à n’importe quelle structure, multinationale, PME ou Start up.  Quand vous êtes une jeune PME ou Start up est que vous opérez comme une multi- nationale, vous vous exposez à un marché un peu plus grand que votre marché habituel. Il faudrait au préalable que la PME ou Start up puissent définir sa stratégie en amont.

Comment appréhendez- vous l’avenir de la fonction ressources humaines dans les entreprises congolaises ? 

La fonction des ressources humaines est le cœur de la stratégie d’une entreprise. S’il y a un problème dans les entreprises, c’est tout simplement le fait que les autres directions ne donnent pas toute son importance à la direction des ressources humaines. Il y a quelques mois, nos compatriotes, travailleurs des Libanais et Indo- Pakistanais dans le petit commerce ont fait la grève. Là aussi, il s’agissait d’un problème des ressources humaines. Ils réclament qu’on applique le SMIG promulgué en 2018. Il y a eu un calendrier par pallier qui n’a jamais été appliqué. Il suffisait que les employeurs puissent s’asseoir avec l’inter- syndical pour discuter sur la question. 

Quel est le problème à la base de cette grogne sociale des employés? 

C’est d’abord un problème de communication qui opposent ces salariés aux entreprises. Les employés réclament l’amélioration des conditions de travail de manière générale. Ce n’est pas seulement le salaire. Quand on fait un budget des ressources humaines, on tient compte  de la rémunération et de la rétribution. Il ne faudra pas limiter la vie d’un travailleur à la seule rémunération. 

Propos recueillis par Bin Saleh

Commenter

Your email address will not be published.

Résoudre : *
22 ⁄ 1 =


Ça Pourrait Vous Intéresser