Au chômage forcé, les agents et cadres de la Rtvs1 appellent à l’aide le Président de la République

Par

Au cours d’une conférence de presse tenue mardi 16 juillet 2019, les journalistes de la Rtvs1 ont exprimé leur ras-le-bol vis-à-vis du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication et du Ministère de communication et des médias. 

Ces femmes et hommes journalistes comptent saisir la Présidence de la République le 19 juillet 2019 à travers un mémorandum, réclamant la reprise du signal de leur chaîne.

Disant non au chômage forcé, ils sollicitent la reconnexion de leur chaîne après avoir entamé les démarches nécessaires auprès du ministère de tutelle. Sans réponse, ils implorent donc l’implication personnelle du Chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi

Ce délégué du personnel de la RTVS1 veut rappeler au Chef de l’Etat la parole donnée. “Le jour de la célébration de la journée de la liberté de la presse, il a dit qu’il allait faire de la presse un moteur essentiel pour asseoir l’État de droit. Nous sommes victimes d’une brusque coupure, illégale et arbitraire. Depuis que le signal a été coupé le 29 juin dernier , les responsables de la chaine n’ont reçu aucune notification”. 

Journaliste de la Rtvs1, Edmond Izuba a signalé  que cette initiative vise à rappeler au Président de la République son engagement, celui de faire de la presse un réel quatrième pouvoir. “Nous comptons rappeler au Président de la République ses propres promesses vis-à-vis de la presse. Vous vous souviendrez encore que le jour de son investiture, le Président de la République avait promis de faire de la presse un réel quatrième pouvoir”, a-t-il insisté. 

La RTVS1 est privée d’émission depuis le 29 juin 2019. Lors de son point de presse tenu à Bunia, début juillet, Félix Tshisekedi avait promis de suivre de près le dossier de la Rtvs1.

DON BOS

Commenter

Your email address will not be published.

Résoudre : *
17 − 7 =


Ça Pourrait Vous Intéresser