Des «combattants» de l’Udps manifestent au palais du peuple

Par

Une cinquantaine de «combattants» de l’Udps manifestent depuis une trentaine de minutes devant les grilles du palais du peuple. Accompagnés de quelques motards (wewa), ils chantent et lancent des menaces envers les députés, coupables, selon eux, d’avoir «injurié» le président de la République lors de la séance plénière de vendredi dernier.
Les manifestants ont dit être à la recherche particulièrement des députés Léon Mondole, auteur de la motion incidentielle de vendredi dernier, et Charles Nawej, qui avait estimé que le président avait signé «inconsciemment» les ordonnances portant nomination des membres des conseils d’administration de la Gecamines et de la Sncc. Les propos du député FCC sont qualifiés d’«outrage envers le chef de l’État», par les manifestants.

Même le premier vice-président de l’assemblée nationale, Jean Marc Kabund, président intérimaire de l’Udps, a eu droit à des quolibets à son arrivée au palais du peuple. Kabund a néanmoins eu le courage d’affronter les manifestants, leur recommandant de l’attendre au siège de l’Udps où ils auront la possibilité de discuter de cette question qui fâche.
Les manifestants se sont retirés calmement sans avoir franchi les grilles du palais du peuple. Ils ont promis de faire subir le supplice du collier aux députés recherchés.
N’tombo Lukuti

Commenter

Your email address will not be published.

Résoudre : *
23 − 22 =


Ça Pourrait Vous Intéresser