Construction des Sauts-de-mouton : les Kinois sont sceptiques

Par

Les autorités RD Congolaises ont lancé les travaux depuis peu la construction des sauts-de-mouton sur les grands carrefours routiers de Kinshasa. Objectif, désengorger la ville de ses interminables bouchons.

Ce sujet est au cœur des débats depuis plusieurs semaines. Bien de Kinois sont d’avis qu’il s’agit d’une initiative louable. D’autres par contre pensent que le moment de doter le pays de ces infrastructures est tout simplement mal choisi. Ce, au regard de l’actuelle situation socio-économique du pays. Ils soutiennent que les dépenses occasionnées par ce chantier auraient été utile à la construction des routes secondaires. 

Les autorités du pays n’ont aucune une idée des besoins réelles de la population. Elles n’ont en tête que de bâtir des éléphants blancs. Comment expliquer que Kinshasa n’ait qu’une seule route principale? Aucun projet de routes secondaires. C’est aberrant de croire que le Kinois ne souffrira plus des embouteillages grâce à ces sauts-de-mouton“, s’est indigné un chauffeur de Taxi, visiblement la trentaine, rencontré sur le tronçon Ndjili-Kinkole dans la partie Est de Kinshasa. 

Des passagers à bord d’un taxi-bus reliant la commune de Nd’jili au centre-ville de Kinshasa situé dans la commune de la Gombe n’ont pas manqué de se pencher sur l’importance de ces fameux « sauts-de-mouton ». On pouvait donc entendre les mêmes questionnements et les mêmes inquiétudes. “Pourquoi ne pas asphalter les routes Kulumba et Kimbanseke qui peuvent relier l’Aéroport à la route des poids lourds ou Lemba à Kimbanseke sans passer par le boulevard Lumumba ? Ce budget mobilisé ne pouvait-il pas servir à autre chose comme réhabiliter les routes existantes mais délabrées ? », s’indignaient ces Kinois. « Comment peut-on construire des tels ouvrages sans prévoir des routes de secours ? » ,s’interrogeaient-ils sans arrêts le long du trajet vers la ville. 

Comme eux, beaucoup d’autres Kinois s’insurgent contre ce projet. Ils pensent que cette stratégie pour lutter contre les embouteillages n’est pas la bonne. Interrogés par lisapo.info, plusieurs Kinois pensent que le Congo gagnerait en modernisant plus ses routes secondaires qu’en dépensant pour ces nouvelles infrastructures. 

Rappelons que l’État congolais prévoit de construire des sauts-de-mouton entre autres le long du boulevard Lumumba précisément au marché de la Liberté à Masina et à Debonhomme en direction de l’Aéroport de Ndjili, sur l’avenue Libération ex-24 novembre au croisement de celle-ci avec le boulevard du 30 Juin.

Bahatiquement

Commenter

Your email address will not be published.

Résoudre : *
30 ⁄ 15 =


Ça Pourrait Vous Intéresser