Lutte contre le covid 19 : la LUCHA propose la réduction des salaires des hautes personnalités

Par

Dans une série de tweets ce lundi 23 mars, le mouvement citoyen « Lutte pour le changement » (LUCHA) propose la mise en place d’une « caisse spéciale de solidarité ». Cette dernière devrait aider, selon la LUCHA « à la systématisation des mesures d’hygiène y compris l’accès à l’eau et aux gels désinfectants, l’aménagement et l’équipement de places d’isolement et réanimation ».

La LUCHA propose que cette caisse de solidarité soit alimentée « par la suppression immédiate des indemnités financières accordées aux anciens chefs de corps constitués, et aux anciens premiers ministres et ministres ; la réduction de 50% des salaires et des frais de fonctionnement de la présidence, de la primature, des ministères, des bureaux des deux chambres du parlement, des cabinets des gouverneurs de province, et de la réduction de 25% des salaires des députés et sénateurs, des mandataires publics, des directeurs et directeurs adjoints des régies financières, et d’autres hauts fonctionnaires dans l’administration publique ». Des contributions volontaires (en argent ou en nature) des entreprises publiques et privées, des dons et legs des personnes physiques et morales, devraient alimenter la caisse spéciale de solidarité, recommande la LUCHA.

Pour permettre aux entreprises frappées par les mesures arrêtées par le gouvernement pour contrer le coronavirus, la LUCHA suggère que soient reportées ou allégées, selon les cas, les charges fiscales des entreprises et des commerçants affectés, la liste desdites devant être établie au préalable.
La LUCHA suggère également la suspension de la perception des impôts et taxes par tous les services auprès des entreprises, commerces et associations (écoles, églises notamment) affectés par les mesures restrictives annoncées par le président de la République.

Pour encourager la circulation dématérialisée de l’argent pendant la durée de la crise, la LUCHA recommande la suspension de la perception de droits sur les transactions financières par mobile et par internet (e-banking) ainsi que la suspension de la perception des impôts et taxes sur les services internet et faire appliquer la réduction proportionnelle des tarifs pour trois mois au moins pour faciliter le télétravail, les cours à distance ainsi que l’accès à l’information et aux loisirs.

La LUCHA encourage le gouvernement d’informer régulièrement et effectivement l’opinion publique sur la capacité de réponse médicale disponible (lieux, lits, personnel, équipements), l’évolution des actions visant à augmenter lesdites capacités et la résilience.
En vue d’assurer l’information et la sensibilisation des congolais, la LUCHA suggère le réaménagement de la grille de programmes de la RTNC. Les chaines privées de radio et de télévision devraient être encouragées à faire de même.

La LUCHA suggère enfin que soit ordonnée la suspension des sessions des assemblées provinciales, et celle des audiences judiciaires non essentielles (le huis- clos systématique devant être décrété pour celles urgentes). Le désengorgement des prisons et leur fourniture en aliments et médicaments figure également parmi les propositions de la LUCHA.

Mona Kumbu

Commenter

Your email address will not be published.

Résoudre : *
26 − 6 =


Ça Pourrait Vous Intéresser