Palu : Gizenga pas mort !

Par

Pour les militants et cadres du Parti lumbiste unifié (PALU), Antoine Gizenga, décédé le 24 février dernier, reste immortel et son esprit reste bien présent parmi eux.  

« Levons-nous pour saluer l’entrée d’Antoine Gizenga ! », annonce le modérateur devant un millier de militants associés aux cadres du Parti lumumbiste unifié (PALU) réunis ce vendredi 28 juin à la Place du Cinquantenaire, devant le Palais du peuple, pour une mobilisation politique. 

Il s’en est suivi d’un rituel traditionnel d’une dizaine de minutes pour saluer son esprit, représenté par un homme masqué à son image, accompagné d’un chef traditionnel, sous le rythme du tam-tam. Une chaise en plastique est même disposée pour cet esprit. 

Au Palu, l’on croit fermement qu’Antoine Gizenga n’est pas mort. Il reste « immortel », comme on pouvait lire dans certaines banderoles, et son esprit les accompagnera à jamais. 

Cette manifestation était une occasion pour Lugi Gizenga, secrétaire national et chef du parti adjoint, de lancer l’opération « Tonga mausolée », appelant chaque cadre et militant du parti disséminé à travers tout le pays à cotiser pour la construction de la dernière demeure d’Antoine Gizenga, à sa résidence de Buma, dans la périphérie Est de Kinshasa. Et pourtant, le gouvernement a décidé de prendre en charge la construction de son mausolée en sa qualité d’ancien Premier ministre et d’un des pionniers de l’indépendance de la RDC. 

Antoine Gizenga est décédé le février 2019 à Kinshasa à 94 ans. Il a été inhumé provisoirement après des hommages populaires et officiels organisés au Palais du peuple, en présence notamment du président de la République, Félix Tshisekedi.

SN

Commenter

Your email address will not be published.

Résoudre : *
11 × 6 =


Ça Pourrait Vous Intéresser