RDC : Quand le Premier ministre Ilunga ignore le pouvoir de Félix Tshisekedi

Par

Sylvestre Ilunga Ilunkamba, le Premier ministre de la République Démocratique du Congo (RDC), a reçu le dimanche 11 juillet 2019, les listes des candidats ministres dans la perspective de la formation de son gouvernement.

Après avoir reçu les listes des mains de Nehemie Mwilanya et de Jean-Marc Kabund, respectivement Coordonnateur du Front Commun pour le Congo (FCC) et chef de file de la coalition Cap pour le Changement (CACH), le Premier ministre congolais a fait la déclaration suivante devant les journalistes : ” Après la vérification des critères en ce qui concerne le choix des ministres, je vais faire rapport à Kabila et à Tshisekedi “. Aussitôt connue, la déclaration de Sylvestre Ilunga Ilunkamba a mis le feu sur la toile.

Comment le Premier ministre va-t-il faire rapport au même moment à Joseph Kabila, un simple sénateur – du reste coopté – et un chef de l’Etat élu ? Bien plus, il ne dit pas qu’il va faire rapport au Président Tshisekedi, mais à Tshisekedi, comme si ce dernier n’avait aucune fonction. Curieux quand même d’entendre une telle déclaration de la part de Sylvestre Ilunga, lui, qui dans son critérium pour le choix des ministres avait glissé cette phrase : “Je veux des ministres qui ont la capacité de travailler sous l’autorité du Premier ministre. …”.

Apparemment, lui-même n’est pas prêt à travailler sous l’autorité du chef l’Etat de qui il tire son pouvoir; parce que nommé par ordonnance présidentielle. Avec sa déclaration, le Premier ministre Ilunga met de l’eau au moulin de ceux qui ont toujours soutenu la thèse selon laquelle il y a “deux Présidents en RDC “.

RKM

Commenter

Your email address will not be published.

Résoudre : *
4 ⁄ 2 =


Ça Pourrait Vous Intéresser